Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
L'asthme
Accueil > L'asthme > Mieux connaître l'asthme > Asthme allergique > Asthme allergique : les fondamentaux

Asthme allergique : les fondamentaux

Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 04 mars 2014

L’essentiel

  • Les crises d’asthme sont parfois en relation avec une réaction allergique. Il s’agit des allergènes qui sont présents dans l’environnement.
  • Les principaux allergènes qui déclenchent l’asthme sont les acariens retrouvés dans les poussières, les pollens et les poils d’animaux.
  • Votre médecin peut vous aider à identifier les allergènes auxquels vous êtes sensible. Si nécessaire, il vous prescrira un bilan allergologique. Il peut ensuite vous proposer des conseils pour réduire votre exposition à ces allergènes, et ainsi mieux contrôler votre asthme.

L’asthme se caractérise par une inflammation permanente des bronches, ces conduits dans lesquels l’air circule pour arriver aux alvéoles pulmonaires. Il se manifeste le plus souvent par des "crises" durant lesquelles la personne a du mal à respirer.
Chez les patients allergiques, ces crises sont provoquées par un allergène : on parle alors d’asthme à composante allergique.

1. Qu’est-ce que l’allergie ?

L’allergie est une réaction inadaptée de l’organisme lorsqu’il est exposé à une substance étrangère normalement bien tolérée. On appelle cette substance un allergène.

Lors de sa rencontre avec l’allergène, le système de défense de l’organisme, préalablement sensibilisé considère à tort qu’il est dangereux et déclenche une réaction allergique.

La réaction allergique peut se manifester par un nez qui coule, des yeux qui piquent, des démangeaisons ou des plaques sur la peau, etc. Elle peut aussi entraîner des difficultés respiratoires.

Dans l’asthme allergique, l’allergène irrite les bronches et provoque une inflammation. Cette inflammation entraîne une production excessive de mucus et une contraction des muscles qui entourent les bronches. Le passage de l’air dans les bronches devient de plus en plus difficile, provoquant une crise d’asthme.

Haut de page

2. Quels allergènes peuvent déclencher une crise d’asthme ?

Il existe de nombreux allergènes susceptibles de provoquer des crises d’asthme et il est possible d’être allergique à un ou plusieurs d’entre eux.

Les allergènes présents dans votre logement

Les allergènes les plus courants dans une maison sont :

  • les acariens (animaux microscopiques présents dans la poussière, la literie, la moquette…),
  • les poils d’animaux, en particulier les chats mais aussi les chiens et les rongeurs,
  • les moisissures, dans les endroits humides et mal ventilés,
  • les cafards (ou blattes ou cancrelats).

D’autres allergènes sont moins connus, comme certaines plantes d’intérieur (ex : ficus), ou le latex présent dans les gants de ménage, les semelles, les préservatifs.

Les allergènes de l’air extérieur

À la saison des pollens, ceux-ci sont transportés par le vent et présents en grande quantité dans l’air extérieur. Les crises d’asthme peuvent être déclenchées par des pollens de plusieurs origines :

  • arbres (noisetiers, bouleaux, frênes, cyprès, platanes…),
  • graminées (foin, avoine, seigle…),
  • herbes (ambroisie, oseille, plantain…)

Globalement, la saison des pollens débute avec le printemps et s’étend jusqu’à la fin de l’été, mais chaque espèce végétale a son propre calendrier.

Les autres allergènes

Il peut aussi arriver que les crises d’asthme soient déclenchées par une allergie à :

  • un médicament (antibiotique, aspirine, anti-inflammatoire…),
  • un produit alimentaire,
  • un produit chimique (produit d’entretien, produit cosmétique, parfums d’intérieur, bougies, encens).

Du fait du grand nombre d’allergènes possibles, il est souvent nécessaire de rechercher avec précision dans quelles circonstances surviennent vos crises : le lieu, l’horaire, l’activité en cours…

Si nécessaire, votre médecin peut vous proposer de faire un bilan allergologique pour identifier les allergènes qui déclenchent vos crises.

Qu’est-ce que l’asthme professionnel ?

L’asthme professionnel est défini comme un asthme déclenché ou aggravé par une substance inhalée sur les lieux du travail : farine pour un boulanger, peinture notamment pour un peintre carrossier, colorant pour un coiffeur, poussière de bois pour un menuisier…
Cet asthme est reconnu comme une maladie professionnelle par l’Assurance Maladie.

Haut de page

3. Comment vous protéger des allergènes ?

Éviter l’exposition aux allergènes

Les allergènes peuvent être introduits dans votre logement par l’air extérieur, les animaux, les plantes, les vêtements… Voici quelques conseils pratiques pour limiter leur présence :

Acariens

• Privilégier les sols lisses (parquet, linoléum).
• Limiter la température de la chambre et aérer au moins 2 fois/jour.
• Utiliser des housses anti-acariens pour les oreillers, les matelas et les couettes.
• Laver les draps et les couvertures (et les peluches) régulièrement à plus de 55 °C.
• Éviter les tissus muraux, les doubles rideaux, les tentures.

Pollens

• Se renseigner sur la quantité de pollens dans l’air et les conditions météorologiques (vent, orage, etc.)
• Garder les fenêtres fermées si l’air est riche en pollens (ouvrir ses fenêtres de préférence tôt le matin et tard le soir).
• Laver les cheveux longs au retour d’une promenade si l’air est riche en pollens.
• Éviter de dormir la fenêtre ouverte.
• Ne pas faire sécher votre linge à l’extérieur en période de pic pollinique.

Poils d’animaux

• Brosser les animaux à l’extérieur.
• Laver les animaux régulièrement, y compris les chats (idéalement une fois par semaine).
• Éviter la présence des animaux dans la maison, surtout dans la chambre.

Moisissures

• Rechercher les causes d’humidité (fuite, condensation, infiltrations) et procéder aux réparations.
• Aérer toutes les pièces de votre logement au moins deux fois par jour.
• Éviter de faire sécher le linge à l’intérieur si c’est possible.

Cafards

• Garder les denrées alimentaires dans des boîtes hermétiques.
• Envisager une désinsectisation de la maison ou de l’immeuble.

Comment vous faire aider à diminuer les allergènes de votre logement ?

Vous pouvez faire appel à un conseiller médical en environnement intérieur. Sur demande de votre médecin, il vient chez vous et vous propose des solutions concrètes pour réduire la quantité d’allergènes dans votre maison.

Pour trouver un conseiller, vous pouvez consulter le site des Conseillers médicaux en environnement intérieur (cmei-france.fr).

Envisager une désensibilisation

Dans certains cas, votre médecin peut vous proposer une désensibilisation pour atténuer ou faire disparaître vos symptômes. Ce traitement consiste à habituer progressivement l’organisme à la présence de l’allergène. Il s’agit de déposer régulièrement un extrait de l’allergène sous la langue (méthode sublinguale, désormais plus utilisée que les injections).

La désensibilisation n’est possible que si les allergènes en cause ne sont pas trop nombreux. Pour être efficace, elle doit se prolonger sur une longue période (environ trois ans). Votre médecin ou votre allergologue peuvent vous renseigner à ce sujet.

Haut de page

Pour en savoir plus

Sources

  • Recommandations GINA (2012) : Guide for asthma management and prevention.
  • Société de pneumologie de langue française : conférence d’experts "asthme et allergie" (2007).

à retenir

Si vos crises d’asthme sont provoquées par l’exposition à certains allergènes, vous pouvez réduire vos symptômes en évitant le contact avec ces facteurs déclenchants.
Votre médecin peut vous aider à les identifier et à prendre des mesures concrètes pour réduire votre exposition, tout en adaptant votre traitement médicamenteux.
Il peut aussi vous proposer une désensibilisation si elle est envisageable pour vous.

Haut de page

Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin