Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
L'asthme

Facteurs déclenchants

Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 08 juillet 2016

L’essentiel

  • Lorsqu’on est asthmatique, il est important de connaître les facteurs qui déclenchent ou aggravent ses crises d’asthme : les éviter permet de diminuer le nombre et l’intensité des crises.
  • Les facteurs déclenchants les plus courants sont les allergènes (pollens, acariens présents dans la poussière, poils d’animaux…), les infections respiratoires (en particulier virales), le stress, ou encore l’activité physique.
  • Les facteurs aggravants augmentent l’intensité et la durée des crises. C’est le cas des facteurs irritants comme la fumée du tabac, la pollution atmosphérique, les produits chimiques présents dans l’air intérieur (domicile ou travail). L’existence d’une rhinite allergique ou la prise de certains médicaments peut aussi aggraver un asthme.

L’asthme se caractérise par une inflammation permanente des bronches, ces conduits dans lesquels l’air circule pour arriver aux poumons. Il se manifeste par des crises pendant lesquelles la respiration est difficile.

Les crises d’asthme peuvent être provoquées par de multiples facteurs (facteurs déclenchants). D’autres facteurs, appelés facteurs aggravants, peuvent aggraver la durée et/ou l’intensité des symptômes.

Connaître les facteurs qui déclenchent ou aggravent votre asthme et les éviter autant que possible, vous permettra d’avoir une meilleure qualité de vie.

1. Comment prévenir les crises d’asthme ?

Une des méthodes les plus efficaces pour prévenir vos crises est de ne pas vous exposer aux facteurs qui favorisent votre asthme. Pour identifier ces facteurs, vous pouvez rechercher avec votre médecin dans quelles conditions les crises surviennent : le lieu, le moment de la journée, l’activité que vous étiez en train de faire, voire les conditions météorologiques...
S’il le juge nécessaire, il peut vous orienter vers un médecin spécialiste (allergologue ou pneumologue) pour réaliser un bilan allergologique.

Éviter les facteurs déclenchants permet de diminuer le nombre et l’intensité des crises. Si vous savez à l’avance que vous risquez d’être exposé(e) et que vous ne pouvez l’éviter, vous pouvez en parler avec votre médecin afin de savoir comment adapter votre traitement pour réduire vos symptômes.

Haut de page

2. Quels facteurs peuvent déclencher une crise d’asthme ?

Les crises d’asthme ne sont pas toujours prévisibles. Chez certaines personnes, elles peuvent cependant être déclenchées dans des situations particulières. Si vous avez de l’asthme, il est possible que vous soyez particulièrement sensible à un ou plusieurs des facteurs suivants.

Les allergènes

L’asthme peut être déclenché par une réaction de défense excessive de l’organisme à une substance étrangère (allergène) qui est normalement bien tolérée : on parle alors d’asthme allergique.
Quand une personne asthmatique rencontre l’allergène auquel elle est sensibilisée, ses anticorps (IgE) le reconnaissent et déclenchent une réaction allergique au niveau des bronches : la crise d’asthme.

Les allergènes les plus courants sont :

  • les acariens (animaux microscopiques présents dans la poussière, la literie, la moquette, etc.) ;
  • les pollens des arbres, des graminées et des herbacées, selon la saison ;
  • les cafards (ou blattes ou cancrelats) ;
  • les moisissures, dans les endroits humides et mal ventilés.

Les crises d’asthme peuvent aussi être provoquées par d’autres allergènes présents par exemple dans certaines plantes d’intérieur, dans le latex (gants de ménage) ou dans la farine (asthme professionnel du boulanger). Plus rarement, elles sont déclenchées par la consommation d’un allergène alimentaire ou la prise d’un médicament (aspirine, anti-inflammatoire non stéroïdien).

Comment limiter votre exposition aux allergènes à votre domicile ?

Vous pouvez faire appel à un conseiller médical en environnement intérieur. Sur demande de votre médecin, il vient chez vous et vous propose des solutions concrètes pour réduire la quantité d’allergènes dans votre maison.

Pour trouver un conseiller, vous pouvez consulter le site des Conseillers médicaux en environnement intérieur (cei-france.fr).

Les infections respiratoires (surtout d’origine virale)

Les infections respiratoires entraînent une inflammation des voies respiratoires qui peut toucher la muqueuse du nez (on parle de rhinite ou de rhume), des sinus (sinusite) ou des bronches (bronchite). Cette inflammation favorise le déclenchement des crises d’asthme.

Les infections respiratoires sont dues à un virus le plus souvent, ou bien à une bactérie. Dans le cas d’une infection virale, la prévention est l’approche la plus efficace. Il est donc important de vous faire vacciner contre la grippe.

Le cycle menstruel

Chez certaines femmes, l'asthme peut s'aggraver au moment des règles. En effet, les variations des hormones sexuelles féminines peuvent rendre les bronches plus sensibles et réactives, et entraîner par conséquent une aggravation des symptômes de l'asthme. N'hésitez pas à en parler à votre médecin, qui pourra adapter si besoin la prise en charge de votre asthme. 

Les autres facteurs

D’autres facteurs peuvent déclencher les crises d’asthme comme le stress ou l’activité physique, surtout par temps froid. Il est possible d’adapter votre traitement pour prévenir les crises : n’hésitez pas à en parler avec votre médecin.

Haut de page

3. Quels facteurs peuvent aggraver (et même déclencher) une crise d’asthme ? 

Certains facteurs contribuent à aggraver les symptômes de vos crises d’asthme. Ils peuvent aussi provoquer une exacerbation, c’est-à-dire une aggravation progressive des symptômes sur plusieurs jours, malgré l’utilisation répétée de votre traitement de crise. D’une manière générale, les facteurs aggravants rendent le contrôle de votre asthme plus difficile.

Les facteurs irritants

Chez toutes les personnes asthmatiques, les bronches sont particulièrement sensibles aux facteurs irritants. Dans certains cas, ces facteurs peuvent même être directement responsables du déclenchement des crises d’asthme. Les plus courants sont :

La fumée du tabac

Arrêter de fumer vous permet de mieux respirer quel que soit votre type d’asthme. L’arrêt du tabac diminue la fréquence et l’intensité des crises et augmente l’efficacité des médicaments inhalés. Il est aussi important d’éviter la fumée des autres (tabagisme passif).

La pollution atmosphérique

La qualité de l’air extérieur est un autre facteur irritant pour les bronches, en particulier dans les villes (pollution automobile et industrielle). Il est conseillé de vous renseigner sur la qualité de l’air extérieur si vous comptez sortir pour pratiquer une activité physique ou s’il fait très chaud.

Où s’informer sur la qualité de l’air ?

Il est possible de consulter chaque jour le bulletin de l’air sur le site du Laboratoire central de surveillance de la qualité de l’air (lcsga.org). Il présente le niveau de la qualité de l’air dans les principales agglomérations françaises et fournit les prévisions pour le lendemain.

Les produits chimiques présents dans l’air intérieur

De nombreuses substances chimiques contenues dans les peintures, les colles, les produits d’entretien, les aérosols, les parfums, les bougies, l’encens… s’évaporent dans l’air ambiant. Aérer votre domicile quotidiennement, et juste après les avoir utilisés, permet de lutter contre leur action irritante.

Les autres facteurs sur lesquels il est possible d’agir

La rhinite allergique

La rhinite allergique peut être saisonnière, par exemple en cas d’allergie aux pollens souvent appelée rhume des foins. Elle peut aussi persister toute l’année. Cette rhinite risque d’aggraver votre asthme et il est important de la traiter.

Le reflux gastro-œsophagien

Il s’agit d’une remontée d’une partie du contenu gastrique dans l’œsophage. Il est souvent associé à l’asthme.

Certains traitements médicamenteux

Certains traitements utilisés en cardiologie ou en ophtalmologie peuvent aggraver votre asthme. Votre médecin vous indiquera si vous devez éviter de prendre certains traitements ou les remplacer par une autre famille médicamenteuse.

Haut de page

Pour en savoir plus

Sources

  • Recommandations GINA (2012) : Guide for asthma management and prevention.
  • Société de pneumologie de langue française : conférence d’experts "asthme et allergie" (2007).

à retenir

Pour bien connaître votre asthme, il est important d’identifier les facteurs qui déclenchent ou aggravent vos crises.
Une fois ces facteurs identifiés, vous pouvez vous protéger en évitant de vous exposer, si c’est possible, et en adaptant éventuellement votre traitement médicamenteux.

Haut de page

Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin