Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
L'asthme

Asthme sévère

Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 24 décembre 2013

L’essentiel

  • L’asthme sévère se manifeste par des signes quotidiens (le jour et/ou la nuit), des exacerbations et une limitation de son activité, malgré un traitement optimal pris tous les jours, au cours d’une période d’au moins 6 mois.
  • L’objectif de la prise en charge est le contrôle de votre asthme.
  • Même si vous avez une forme sévère d’asthme, vous pouvez vivre normalement, si votre asthme est bien contrôlé.
  • Pour contrôler votre asthme sévère, votre médecin prendra en charge les facteurs pouvant aggraver votre asthme (tabac, poids, allergènes…) et pourra vous prescrire un traitement par cortisone en comprimés.

1. Qu’est-ce qu’un asthme sévère ?

L’asthme sévère est une forme de la maladie qui, malgré un traitement optimal pris tous les jours, se manifeste par des signes quotidiens, le jour ou le jour et la nuit, des exacerbations et une limitation de l’activité.
La sévérité ne peut pas se définir sur une courte période. Il faut au minimum 6 mois pour poser le diagnostic d’asthme sévère.

L’asthme sévère concerne peu de personnes asthmatiques : sur environ quatre millions d’asthmatiques, 6 % ont un asthme sévère.

Toute personne qui a fait une crise d’asthme sévère n’a pas forcément un asthme sévère

Une crise d’asthme sévère est un épisode aigu avec des signes de gravité nécessitant une prise en charge en urgence.
Un asthme sévère se caractérise par une persistance de signes de non contrôle, présents tous les jours malgré un traitement adapté, pendant une période de 6 mois à un an.

Haut de page

2. Comment traiter un asthme sévère ?

La première étape : agir sur les facteurs modifiables

Votre médecin recherchera avec vous et prendra en charge, si besoin, certains facteurs ou pathologies associées qui peuvent contribuer au mauvais contrôle de votre asthme.

La prise régulière de votre traitement

Prendre son traitement de fond tous les jours est important pour contrôler son asthme.
Si vous avez des difficultés à prendre régulièrement votre traitement ou pensez avoir un effet indésirable, parlez-en à votre médecin traitant.

Votre médecin (ou votre pharmacien) vérifiera aussi avec vous la bonne utilisation de votre inhalateur.

Il est aussi recommandé de se rincer la bouche avec un verre d’eau, en cas de prise de corticoïdes inhalés, et ainsi éviter les mycoses buccales.

Contrôle de l’environnement

En cas d’asthme allergique, la persistance d’une exposition à un allergène comme, par exemple, des acariens, des moisissures ou des poils d’animaux peut diminuer le contrôle de votre asthme.

Dans ce cas, votre médecin recherchera l’allergène en cause s’il n’était pas connu et vous conseillera pour éviter leur contact.

Tabac

Arrêter de fumer permet de mieux contrôler son asthme.
En effet, le sevrage tabagique permet d’augmenter l’efficacité du traitement par corticoïdes inhalés et de diminuer la fréquence ainsi que la gravité des crises.

 

 

Poids

En cas de surpoids ou d’obésité, l’asthme peut être plus difficile à contrôler.
Dans ce cas, une perte de poids, même modérée, permet d’améliorer la maladie asthmatique en réduisant l’inflammation et augmentant l’efficacité du traitement médicamenteux.

Maladies ORL (touchant oreille,nez,gorge)

Le traitement des pathologies ORL (rhinite, sinusite ou polypes nasaux) peut améliorer le contrôle de l’asthme.

Reflux gastro-œsophagien

Le reflux gastro-œsophagien est une remontée acide de l’estomac vers l’œsophage entraînant une inflammation de l’œsophage. Le reflux gastro-œsophagien, pouvant aggraver votre asthme, sera traité par votre médecin traitant.

La deuxième étape : les médicaments

Lorsque les symptômes de l’asthme sévère persistent malgré un traitement optimal et la prise en charge des facteurs aggravants, il est nécessaire de renforcer le traitement pour contrôler l’asthme.

En cas d’échec d’une corticothérapie inhalée à fortes doses, votre médecin peut vous proposer un traitement par cortisone (corticoïdes) en comprimés à prendre tous les jours, parfois sur plusieurs mois. La cortisone agit sur l’inflammation de vos bronches.

Le traitement au long cours par cortisone peut entraîner certains effets secondaires comme par exemple une prise de poids, une hypertension artérielle, un diabète, une perte de la masse osseuse…

Pour limiter ses effets secondaires, votre médecin adaptera la dose minimale efficace de cortisone nécessaire. Il vous conseillera aussi sur certaines précautions à prendre comme réduire les aliments salés et sucrés de votre alimentation et pratiquer une activité physique adaptée.

Dans certains cas d’asthme persistant sévère d’origine allergique, votre pneumologue peut vous prescrire un traitement par anti-immunoglobulines E (anti-IgE) qui agit sur l’inflammation des bronches et améliore le contrôle.

Le suivi rapproché par votre médecin traitant et votre pneumologue est indispensable pour adapter votre traitement à l’évolution des signes de votre asthme.

Les soins pour l’asthme sévère peuvent être pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie

Votre médecin traitant, en lien avec votre pneumologue, peut demander la reconnaissance de votre maladie au titre d'une affection de longue durée (ALD).

Haut de page

Sources

  • Recommandations GINA (2012) : Guide for asthma management and prevention.
  • Haute Autorité de Santé. Recommandations pour le suivi médical des patients asthmatiques adultes et adolescents (2004).
  • Rapport IRDES n° 1820 (janvier 2011) : L’asthme en France en 2006 : prévalence, contrôle et déterminants.
  • Respir. Chanez P. "Asthme sévère" (MAJ 05/12/2006).

à retenir

En cas d’asthme sévère, l’objectif essentiel est le contrôle de la maladie, afin de pouvoir poursuivre ses activités au quotidien sans gêne respiratoire.
La maîtrise des facteurs aggravants et un traitement par cortisone en comprimés permettent de contrôler un asthme sévère.

Haut de page

Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin