Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
L'asthme

Mesure du souffle

Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 11 mars 2016

L’essentiel

  • La mesure du souffle doit être faite chez tous les asthmatiques : elle aide au diagnostic de l’asthme et permet d’en surveiller l’évolution.
  • La spirométrie, qui fait partie des explorations fonctionnelles respiratoires (ou EFR), est l’examen de base pour évaluer la fonction respiratoire chez une personne asthmatique. D’autres tests sont parfois nécessaires.
  • Lorsqu’on a de l’asthme, il est recommandé de passer cet examen une fois par an, et plus souvent si la maladie est sévère.
  • Le suivi régulier de l’asthme par les EFR permet de détecter tout signe d’aggravation, et de s’assurer que le traitement médicamenteux reste adapté.

Chez une personne asthmatique, la paroi interne des bronches (les conduits dans lesquels l’air circule pour arriver aux poumons) est irritée. Cette inflammation chronique (permanente) rend les bronches très sensibles : on parle d’hyperréactivité.

En présence de différents facteurs (poussière, pollens, tabac…), les bronches sont de plus en plus inflammées et produisent une quantité excessive de mucus (substance qui protège les bronches) et les muscles qui les entourent se contractent, entraînant un rétrécissement. La respiration devient de plus en plus difficile : c’est la crise d’asthme.

1. Pourquoi mesurer le souffle quand on est asthmatique ?

Pour aider au diagnostic d’asthme

Une crise d’asthme se manifeste généralement par un ou plusieurs des signes suivants : une gêne respiratoire, une sensation d’oppression au niveau de la poitrine, une toux ou une respiration sifflante.

Cependant, d’autres maladies que l’asthme peuvent causer les mêmes signes. Les explorations fonctionnelles respiratoires, qui permettent de faire une évaluation précise de votre souffle, peuvent aider à la confirmation du diagnostic.

Pour surveiller son asthme

Lorsqu’on a de l’asthme, il est recommandé de passer des EFR régulièrement, d’autant plus souvent que la maladie est sévère.

Cet examen permet de surveiller l’évolution de son asthme et d’évaluer les effets du traitement médicamenteux. Il est utile même si on se sent bien.

Haut de page

2. Explorations fonctionnelles respiratoires : quels sont les principaux examens ?

Plusieurs examens permettent d’évaluer la fonction respiratoire.

  • La spirométrie est l’examen de base pour évaluer la fonction respiratoire chez une personne asthmatique.
    Elle consiste à mesurer, pendant plusieurs respirations, la quantité d’air que peuvent contenir vos poumons (volume) et la quantité d’air que vous êtes capable d’inspirer ou de souffler en un temps donné (débit).
    Elle est répétée après inhalation d’un bronchodilatateur d’action rapide, qui permet d’ouvrir les bronches et de faciliter le passage de l’air dans les poumons. C’est le test de réversibilité.
    La spirométrie aide au diagnostic d’asthme en montrant qu’il existe une obstruction des bronches qui diminue sous traitement bronchodilatateur.

Qu’est-ce qu’une valeur prédite ?

Pour interpréter les résultats de vos EFR, on compare les valeurs que vous avez obtenues à des valeurs qui ont été définies pour une personne sans maladie respiratoire ayant le même âge, le même sexe et  la même taille : ce sont les valeurs prédites.

  • Cet examen donne toutefois des renseignements limités. La pléthysmographie, aussi simple pour le malade, permet une évaluation plus complète de vos capacités respiratoires. Cet examen totalement indolore se déroule dans une cabine vitrée où le patient est assis et souffle dans un embout comme dans un spiromètre.
  • Dans certains cas, on peut réaliser un test de provocation bronchique. Ce test consiste à inhaler une substance qui irrite les bronches et va provoquer une crise d’asthme.
  • Il est aussi possible de faire une spirographie juste après avoir réalisé un effort physique, pour vérifier si celui-ci déclenche l’asthme.

À quoi sert le DEP ?

Le débit expiratoire de pointe ou DEP correspond au débit maximal d’air que l’on peut expirer. C’est une mesure du souffle simple qui peut se faire avec votre débitmètre personnel, au moment de votre choix.
Cette technique vous permet de surveiller vous-même l’évolution de votre asthme entre deux consultations, et de vérifier que votre traitement est toujours adapté.
Les mesures doivent être comparées avec le meilleur résultat antérieur du DEP.

Haut de page

3. Comment se déroule une spirométrie ?

La spirométrie est réalisée par un pneumologue ou un allergologue, à son cabinet ou dans un laboratoire spécialisé. Il s’agit d’un examen rapide et non douloureux.
Vous respirez uniquement par la bouche (parfois aidé par le port d’un pince-nez) à travers l’embout d’un tuyau relié à l’appareil de mesure (spiromètre).
Le test demande une participation active de votre part. Après avoir respiré normalement dans l’appareil pendant quelques minutes, il vous faut inspirer à fond (inspiration forcée) puis souffler le plus fort et le plus longtemps possible jusqu’à vider vos poumons au maximum (expiration forcée).
La manœuvre est répétée jusqu’à ce qu’elle soit bien réalisée. Le test s’arrête après trois essais réussis, pour s’assurer que les résultats sont fiables. La meilleure valeur obtenue sera retenue.

Haut de page

Sources

  • Recommandations GINA (2012) : Guide for asthma management and prevention.
  • Recommandations SPLF pour la pratique clinique concernant les explorations fonctionnelles respiratoires (2008-2010).

à retenir

Plusieurs types d’explorations fonctionnelles respiratoires permettent de mesurer le souffle.
Elles sont utiles pour aider au diagnostic d’asthme et pour surveiller son évolution.
Il est recommandé aux personnes asthmatiques de passer cet examen au moins une fois par an pour faire le point sur leurs symptômes, et pour vérifier que leur traitement médicamenteux est toujours adapté.

Haut de page

Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin