Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
L'asthme
Accueil > L'asthme > Mieux connaître l'asthme > Mesure du souffle > Mesurer votre souffle : la spirométrie

Mesurer votre souffle : la spirométrie

Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 30 mars 2016

Pour mesurer le souffle, les explorations fonctionnelles respiratoires (EFR) sont des examens de référence : elles sont essentielles lorsque l'on est asthmatique. Zoom sur la spirométrie, l'examen le plus fréquemment réalisé.

Pourquoi mesurer le souffle ?

Lorsqu'un médecin pense être en présence d'un patient souffrant d'asthme et souhaite s'en assurer, il prescrit la réalisation d'une mesure du souffle. Elle est nécessaire pour poser son diagnostic.
Par la suite, il est important de mesurer son souffle régulièrement (au moins une fois par an), afin de suivre l'évolution de l'asthme, de mesurer son contrôle et de prévenir son aggravation.

Qu'est-ce que la spirométrie ?

La spirométrie est le principal examen utilisé pour la mesure du souffle en cas de soupçon d'asthme. La spirométrie permet de mesurer la quantité d'air contenue dans les poumons, et la capacité d'expiration en un temps donné.

Faut-il se préparer avant une spirométrie ?

Il est déconseillé de fumer, de faire une activité physique intense ou de boire de l'alcool avant l'examen, car cela pourrait fausser les résultats. Par ailleurs, il est conseillé d'être habillé décontracté, pour pouvoir respirer à son aise.

Où se passe l'examen ?

L'examen se passe dans le cabinet du médecin pneumologue ou allergologue. Il peut aussi avoir lieu dans un laboratoire d'explorations fonctionnelles.

Comment l'examen se déroule-t-il ?

La spirométrie est sans douleur.
- Vous respirez par la bouche, dans un embout à usage unique qui vous relie à l'appareil de mesure.
- Il faut effectuer à trois reprises l'exercice suivant : quelques respirations normales, suivies d'une inspiration profonde lente, et une expiration aussi rapide que possible.
- Ensuite, le même exercice est réalisé, après avoir pris une bouffée du traitement de la crise.
L'examen dure environ trente minutes.
En cas d'asthme, la capacité d'expiration est réduite, mais est améliorée après la prise du traitement.

À quelle fréquence doit-on réaliser une spirométrie ?

Il est recommandé de réaliser la mesure de votre souffle au moins par an. Parlez-en avec votre médecin.

Est-ce que le coût de l'examen est pris en charge ?

Sur prescription médicale, la spirométrie est prise en charge à 100% dans le cadre d'une affection longue durée, sur la base des tarifs de remboursement de l'Assurance Maladie.

Les explorations fonctionnelles respiratoires en général

Il existe d'autres examens pour explorer la fonction respiratoire, comme la pléthysmographie ou le test de provocation bronchique. C'est le pneumologue, en lien avec le médecin traitant, qui détermine l'examen le plus adapté à votre situation. Pour en savoir plus.

Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin