Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
L'asthme

Bien utiliser son inhalateur

Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 06 mai 2015

L'essentiel

  • L’inhalateur, lorsqu’il est correctement utilisé, permet de délivrer le traitement médicamenteux contre l’asthme directement dans les bronches, là où il doit agir.
  • Il est important de demander à votre médecin et/ou à votre pharmacien qu’il vous montre comment utiliser votre inhalateur, afin que votre traitement soit efficace.
  • Quel que soit le type d’inhalateur que vous utilisez, les trois consignes importantes sont les suivantes :
    • expirer à fond pour vider vos poumons ;
    • inspirer profondément pendant que vous actionnez l’inhalateur ;
    • retenir votre souffle pendant 10 secondes si possible, poumons gonflés, pour laisser le traitement agir.

L’asthme se caractérise par une inflammation permanente des bronches, qui sont des conduits dans lesquels l’air circule jusqu’aux poumons. Il se manifeste le plus souvent par des "crises" durant lesquelles les bronches rétrécissent et la respiration devient difficile.

Il est possible de soulager rapidement les symptômes en prenant des bouffées d’un médicament à l’aide d’un inhalateur : c’est un traitement de crise. Il est parfois nécessaire de prendre un autre traitement si les crises se multiplient : ce traitement quotidien, ou traitement de fond, est le plus souvent inhalé.
L’inhalation de ces médicaments est efficace à condition de bien savoir utiliser son inhalateur.

1. À quoi sert un inhalateur ?

L’inhalateur est un petit dispositif qui permet de délivrer des bouffées d’un médicament directement dans les bronches.

Il contient des médicaments différents selon le but recherché :

  • traitement de la crise (encore appelé traitement de secours), pour soulager une crise en dilatant rapidement les bronches ;
  • traitement de fond, à prendre tous les jours pour éviter de nouvelles crises, agissant notamment sur l’inflammation chronique des bronches.

Les traitements médicamenteux de l’asthme sont-ils toujours inhalés ?

Les traitements médicamenteux de l’asthme sont le plus souvent délivrés par l’intermédiaire d’un inhalateur. La dose délivrée est plus faible et l’action plus rapide que celle des autres formes de médicaments.

Cependant, il peut arriver que l’on utilise des comprimés en complément d’un traitement inhalé, ou bien un traitement injectable dans certains cas d’asthme sévère résistant.

Haut de page

2. Quels sont les différents types d’inhalateur ?

Il existe différents types d’inhalateur :

Les aérosols-doseurs ou sprays (aérosols pressurisés)

Le médicament est en suspension dans un liquide que l’on vaporise grâce à un flacon pulvérisateur. Une pression sur le flacon permet de libérer la dose précise de médicament pour une bouffée.

Les inhalateurs de poudre sèche

Le médicament se présente sous forme de poudre sèche, qui est inhalée à l’aide d’une profonde inspiration. Une dose de médicament est libérée avant chaque utilisation : selon le système utilisé, il peut s’agir de perforer une capsule, d’appuyer sur un bouton-pressoir (comme pour les aérosols-doseurs), de tourner une molette ou d’ouvrir le dispositif. 

Les nébulisateurs

Les nébulisateurs produisent un mélange d’air et d’eau qui contient le médicament. Celui-ci est projeté sous forme de fines gouttelettes et inhalé à l’aide d’un masque ou d’un embout.

Haut de page

3. Comment bien utiliser votre inhalateur ?

La technique dépend du type d’inhalateur que vous utilisez. Cependant, les trois consignes suivantes sont valables pour tous les types d’inhalateurs :

1. Expirer à fond pour bien vider vos poumons

Pour que le médicament inhalé soit efficace, il faut qu’une dose suffisante atteigne les bronches. C’est pourquoi il est nécessaire d’expirer d’abord à fond, avant d’utiliser l’inhalateur. Bien vider vos poumons permet de les préparer à recevoir une quantité plus importante de médicament.

2. Inspirer profondément pendant que vous actionnez l’inhalateur

Après avoir effectué une expiration complète et placé l’inhalateur dans votre bouche, il vous faut prendre une profonde inspiration. L’air inspiré contient les particules du médicament.

3. Retenir votre respiration pendant 10 secondes

Pour que le médicament agisse, il est important de le conserver dans les bronches quelques secondes. Après l’inhalation, il vous faut essayer de compter jusqu'à 10, en gardant les poumons gonflés, avant d’expirer.

Il est aussi recommandé de se rincer la bouche avec un verre d’eau, en cas de prise de corticoïdes inhalés, pour éviter les mycoses buccales.

Les problèmes de manipulation les plus courants sont les suivants :

  • l’activation de l’inhalateur se fait trop tôt ou trop tard par rapport à l’inspiration (cas de l’aérosol-doseur uniquement) ;
  • le médicament n’est pas conservé assez longtemps dans les bronches après l’inhalation.

Dans les deux cas, la quantité de médicament qui agit sur les bronches est trop faible pour que le traitement soit vraiment efficace.

Pour les personnes qui n’y arrivent pas, il est possible d’utiliser une chambre d’inhalation. Il s’agit d’un réservoir qui s’emboîte sur l’aérosol, l’autre extrémité se place sur la bouche.

Bien utiliser votre inhalateur pour optimiser l’efficacité de votre traitement

Votre médecin choisit avec vous le type d’inhalateur qui vous convient le mieux.
Il est important de demander à votre médecin et/ou à votre pharmacien de vous montrer comment utiliser votre inhalateur. Vous pouvez l’utiliser une première fois en leur présence.
Il est important aussi d’apprendre à repérer à quel moment remplacer votre inhalateur avant qu’il ne soit vide.

Haut de page

4. Que faire si le traitement inhalé vous semble inefficace ?

Si vous constatez que les médicaments ne font pas effet, le problème peut venir de l’inhalateur. Après avoir vérifié qu’il fonctionne correctement et qu’il n’est pas vide, il est conseillé de retourner voir votre pharmacien ou votre médecin pour vous assurer que vous utilisez votre inhalateur correctement.

Si votre technique d’inhalation est bonne et que votre traitement est toujours inefficace, cela peut signifier que votre maladie a évolué et que vous avez besoin de modifier votre traitement. Il est donc recommandé de prendre contact avec votre médecin qui fera le nécessaire et modifiera le traitement si besoin.

Haut de page

Pour en savoir plus 

Sources

  • Recommandations GINA (2012) : Guide for asthma management and prevention.
  • Recommandations HAS : Éducation thérapeutique du patient asthmatique (2001).

à retenir

L’inhalation des médicaments est la méthode la plus efficace pour soulager rapidement les symptômes de l’asthme, à condition d’utiliser son inhalateur correctement.
En cas de difficulté, vous pouvez contacter votre médecin ou votre pharmacien.

Haut de page

Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin