Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
L'asthme
Tabac
Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 01 décembre 2015

Asthme et tabac

L’essentiel

  • Chez une personne asthmatique, la fumée du tabac peut déclencher des crises d’asthme ou aggraver les symptômes.
  • Arrêter de fumer vous permet de mieux contrôler votre asthme car vos crises sont moins fréquentes, moins intenses et votre traitement médicamenteux est plus efficace.
  • Il existe plusieurs solutions pour vous aider à arrêter de fumer : agir sur votre comportement, prendre un substitut de nicotine, apprendre à gérer votre stress... Il est essentiel de trouver celle qui vous correspond le mieux.
  • L’exposition à la fumée d’autres fumeurs (tabagisme passif) est, elle aussi, irritante pour les bronches.

L’asthme est une maladie caractérisée par une inflammation chronique des conduits dans lesquels l’air circule pour arriver aux poumons (les bronches).

Le contact avec certains facteurs peut provoquer des crises d’asthme durant lesquelles la respiration devient difficile.

Il est donc conseillé aux personnes asthmatiques de se protéger des substances susceptibles d’irriter les bronches, dont fait partie la fumée du tabac.

1. Pourquoi arrêter de fumer lorsqu’on a de l’asthme ?

Quand on est asthmatique, arrêter de fumer permet de mieux respirer. Quel que soit votre type d’asthme, votre qualité de vie s’améliore et vous contrôlez mieux votre maladie car l’arrêt du tabac vous permet de :

  • Diminuer la fréquence et la gravité des crises
    L’irritation de vos bronches diminue, ce qui réduit le risque de déclenchement d’une crise. Le risque d’avoir des crises sévères diminue également.
  • Augmenter l’efficacité du traitement par corticoïdes inhalés
    Les corticoïdes sont des médicaments utilisés pour lutter contre l’inflammation. Dans le traitement de l’asthme, ils sont souvent inhalés et la fumée du tabac diminue leur efficacité.
  • Améliorer votre souffle
    Après avoir arrêté de fumer, vous constaterez que votre souffle s’améliore. Ces effets positifs sont visibles grâce au suivi de votre fonction respiratoire (par la mesure de votre débit expiratoire de pointe ou par les explorations fonctionnelles respiratoires).
Haut de page

2. Comment arrêter de fumer ?

L’arrêt du tabac n’est pas une démarche facile et plusieurs tentatives sont parfois nécessaires. Il est conseillé au fumeur qui souhaite arrêter de :

  • Chercher sa motivation personnelle
    Lorsque l’on a de l’asthme, retrouver un meilleur souffle, diminuer le nombre de crises et ainsi améliorer sa qualité de vie est une source de motivation importante pour arrêter.
  • Se préparer
    Il est important de choisir le "bon moment" pour arrêter (en dehors d’une période de stress, par exemple), d’en informer votre entourage et de réfléchir aux éventuelles tentatives précédentes afin de comprendre pourquoi elles ont échoué.
  • Obtenir du soutien
    Vous pouvez obtenir de l’aide pour comprendre votre relation avec le tabac et choisir la méthode qui vous correspond le mieux.

Des ressources pour vous aider

Pour obtenir des informations ou un suivi consultez le site interne tabac-info-service.fr ou appelez le 3989 (appel non-surtaxé).
Vous pouvez aussi vous aider du guide de l’INPES "J’arrête de fumer. Le guide pratique pour y parvenir" (pdf, 7.16 Mo).

Si fumer vous aide surtout à contrôler votre stress, vous pouvez essayer différentes techniques de relaxation pour réduire votre anxiété et compenser l’arrêt du tabac.

Des traitements de substitution à la nicotine (timbres, gommes à mâcher ou comprimés) sont aussi disponibles afin de diminuer les effets désagréables liés à l’arrêt du tabac (irritabilité, difficultés de concentration, troubles du sommeil ou de l’appétit, etc.) Parlez-en avec votre médecin.

Haut de page

3. Comment se protéger du tabagisme passif ?

Le tabagisme passif, correspondant à l’inhalation de la fumée de tabac provenant d’autres fumeurs, peut provoquer une crise d’asthme.

Il est possible de vous protéger du tabagisme passif en prenant les précautions suivantes :

  • Informer votre entourage que vous souhaitez vous protéger de la fumée du tabac.
  • Demander à vos proches de fumer à l’extérieur de votre domicile.
  • Éviter les lieux enfumés.
Haut de page

Sources

  • Recommandations GINA (2012) : Guide for asthma management and prevention.
  • Rapport GINA 2012 : Global strategy for asthma management and prevention.
  • Recommandations HAS : Éducation thérapeutique du patient asthmatique (2001).
  • Girodet PO : Quelle efficacité de corticoïdes chez l’asthmatique qui fume ? - Revue des maladies respiratoires (2008), vol 25 n°2, p185-92.

à retenir

L’arrêt du tabac diminue la fréquence et la sévérité des crises d’asthme et augmente l’efficacité du traitement, ce qui vous permet de mieux contrôler la maladie.
Il est également conseillé de vous protéger du tabagisme passif car la fumée dégagée par d’autres fumeurs irrite aussi les bronches et peut déclencher chez vous une crise d’asthme.

Haut de page

À découvrir aussi
Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin