Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
L'asthme

Le pneumologue

Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 03 septembre 2015

Le pneumologue est le médecin spécialiste des poumons et des maladies respiratoires.
Le docteur Daniel Piperno, pneumologue exerçant à Lyon depuis plus de 20 ans, nous raconte son quotidien avec les personnes asthmatiques, et nous livre ses conseils pour un bon suivi de l’asthme.

Diagnostic de l’asthme…


D’emblée, le docteur Piperno rappelle l’importance du diagnostic. "Quand un médecin suspecte un asthme chez un patient, il est nécessaire qu’il l’oriente vers un pneumologue, pour confirmer le diagnostic. Il faut bien faire comprendre au patient qu’il est atteint d’une maladie chronique, mais qu’un asthme contrôlé n’empêche pas de vivre normalement", explique-t-il.
"Je rappelle très souvent à mes patients, parfois découragés, que des asthmatiques peuvent être des grands champions, comme Mark Spitz ou David Beckham !"

… et suivi


Le pneumologue est également présent pour assurer le suivi de l’asthme. "On définit le traitement, et on tâche de s’assurer qu’il est bien pris chaque jour, en parlant du contrôle de l’asthme".

Le docteur Piperno pose trois questions simples : "à quelle fréquence consommez-vous votre traitement de crise ? Votre asthme vous réveille-t-il la nuit ? Vous sentez-vous limité dans vos activités quotidiennes à cause de la maladie ? C’est ainsi que l’on détermine ensemble si l’asthme est contrôlé ou non, et que l’on diminue ou renforce le traitement selon les besoins".

Il précise qu’il intervient "surtout quand l’asthme est compliqué à traiter. S’il s’agit d’un asthme bien contrôlé et qui ne pose pas de souci dans le quotidien du patient, c’est bien souvent le médecin traitant qui se charge du suivi."

Des outils à disposition


Le docteur Piperno s’appuie sur les EFR, ou "explorations fonctionnelles respiratoires". "C’est un examen rapide et sans douleur, et cela permet de mesurer les capacités de souffle".

Cet examen permet à la fois le diagnostic de l’asthme mais aussi le suivi "lorsque l’asthme est mal contrôlé, ou s’aggrave".

En cas de besoin, il peut aussi demander à ses patients d’utiliser un débimètre de pointe, ou peakflow, qui mesure le souffle simplement et rapidement. "C’est un outil facile à utiliser qui permet aux gens atteints d’un asthme instable de suivre au plus près son évolution et d’anticiper les crises".

Un suivi quotidien


"Je demande surtout à mes patients de pratiquer une auto-surveillance", ajoute le docteur Piperno. "Mais", nuance-t-il, "j’essaie aussi de faire en sorte que ça ne devienne pas une obsession pour eux. C’est là tout le paradoxe !"

Pour le docteur Piperno, le maintien du contrôle passe surtout par une prise de conscience personnelle. "Quand le patient a compris qu’il était primordial de prendre son traitement de fond chaque jour et de rester à l’écoute des signes de son asthme, pour agir dès que nécessaire, c’est tout bon."

Haut de page
Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin