Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
L'asthme
Accueil > L'asthme > Témoignages > "Le sport fait partie de ma vie"

"Le sport fait partie de ma vie"

Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 25 février 2016

Les idées reçues sur l’asthme ont encore parfois la peau dure, s’agissant notamment de l’activité physique. Pourtant,  « quand on a de l’asthme, il n’y a que des bienfaits à faire du sport » résume François, sportif épanoui de 45 ans.


L’asthme de François n’a été diagnostiqué que depuis une dizaine d’années. « Sans savoir que j’avais de l’asthme, je compensais assez naturellement mes symptômes : je courais moins vite par exemple » ajoute ce jeune chef d’entreprise. François assimilait alors plutôt son essoufflement à de simples allergies et au tabac.

Oxygène et confiance en soi

 « Au moins 10 000 pas chaque jour, 20 à 25 kilomètres de course par semaine, beaucoup de vélo et de marche en vacances… » Aujourd’hui François n’économise plus son souffle et est un sportif heureux. « Je n’ai jamais songé à renoncer au sport », prévient-il. Et le fait d’apprendre qu’il avait de l’asthme n’a rien changé, bien au contraire.

« Le sport n’a que des effets positifs sur moi, asthme ou pas », explique François : « cela améliore ma capacité respiratoire et renforce la maitrise que j’ai de ma respiration ». Et de préciser « ça fait du bien de s’oxygéner, et de réaliser qu’on respire bien, qu’on en est capable. Je connais ainsi mieux mes propres limites, et j’ai davantage confiance en moi. J’ai l’impression que plus je fais du sport, plus je me libère de mon asthme ».

Prudence et sérénité

Pour François toutefois, si le sport est un bénéfice, il est nécessaire de le pratiquer avec quelques précautions. En premier lieu, il en parle avec son médecin traitant avant de se lancer dans une activité physique soutenue. « Bien sûr, je prends mon traitement de fond chaque jour » dit-il en précisant que ce traitement permet de contrôler son asthme. « Et j’ai arrêté de fumer, ce qui fait une grande différence » se félicite-t-il.

«J’ai toujours mon traitement de crise sur moi » ajoute-t-il. « J’en prends une ou deux bouffées avant de faire du sport si je sens que c’est nécessaire. » François est par ailleurs vigilant à l’égard de son environnement : « si l’air est trop pollué en ville, là où je cours et marche, je fais plus attention. De même s’il fait très froid ».

Ces précautions et l’écoute attentive de son corps et de son asthme permettent à François de faire du sport sans craindre la crise. « L’asthme, ça ne doit pas prendre toute la place dans la vie », conclut François, en bon sportif… et philosophe.

Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin