Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
Le diabète

Complications au niveau des reins

Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 04 mars 2016

L’essentiel

  • Le diabète peut entraîner des complications au niveau des reins. Ces complications peuvent évoluer sans que l’on s’en rende compte.
  • Elles sont favorisées par un taux trop élevé de sucre dans le sang (hyperglycémie), qui à la longue endommage les petits vaisseaux des reins.
  • Un suivi régulier, reposant sur un bilan rénal, est important pour que ces complications soient détectées et prises en charge précocement.
  • Votre médecin vous indique comment agir au quotidien pour protéger vos reins.
  • Un diabète équilibré permet de limiter le risque d’apparition de ces complications.

Le diabète est une maladie dans laquelle le sucre (glucose) apporté par les aliments reste dans le sang au lieu de pénétrer dans les cellules pour y être transformé en énergie ou stocké. Ceci entraîne un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie) qui peut, à long terme, entraîner des complications au niveau des reins.

Ces complications, comme la plupart des complications du diabète, évoluent sans aucun symptôme au début. Même si l’on ne ressent rien, il est donc important d’effectuer un suivi médical régulier afin de dépister l’apparition de complications au niveau des reins, et de limiter leur aggravation grâce à une prise en charge adaptée.

1. Quelles sont les complications qui peuvent survenir au niveau des reins ?

Le diabète et l’atteinte des reins (néphropathie diabétique)

Les reins sont des organes qui filtrent le sang. Ils éliminent dans les urines les produits dont l’organisme n’a pas besoin, et retiennent dans le sang les produits nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme, comme les protéines.

Les reins sont riches en petits vaisseaux (ou micro-vaisseaux). Si le taux de sucre dans le sang reste élevé (hyperglycémie), cela endommage la paroi des petits vaisseaux des reins. On parle de néphropathie diabétique.

Le rein joue alors moins bien son rôle de filtre. Certaines substances dont l’organisme a besoin sont éliminées dans les urines alors qu’elles ne le devraient pas. À l’inverse, d’autres substances, qui ne sont pas nécessaires à l’organisme, ne sont pas correctement éliminées. Elles peuvent devenir toxiques pour l’organisme si elles sont en quantités trop importantes.

Avec le temps, les reins risquent d’assurer de moins en moins bien leur fonction de filtration et d’élimination. C’est le stade de l’insuffisance rénale chronique.

Qu’est-ce que la microangiopathie diabétique ?

L’atteinte des petits vaisseaux du rein est considérée comme une microangiopathie diabétique.

Les autres facteurs de risque

D’autres facteurs fragilisent la paroi des petits vaisseaux et favorisent l’apparition d’une atteinte rénale :

  • Une pression artérielle trop élevée (hypertension artérielle).
  • Les reins sont particulièrement sensibles à l’augmentation de la tension artérielle, qui peut aggraver l’atteinte rénale.
  • Un taux de lipides (graisses) trop important dans le sang.
  • La consommation de tabac.
Haut de page

2. Comment ces complications sont-elles détectées et suivies ?

Un suivi médical régulier

L’atteinte des reins évolue le plus souvent silencieusement et peut passer inaperçue. Le dépistage de cette complication repose principalement sur le bilan rénal. C’est pourquoi, il est conseillé de le réaliser au moins une fois par an. Même si sa répétition vous paraît contraignante, il permet de dépister tôt cette complication et de prévenir le risque d’aggravation.

Le bilan rénal

En cas de diabète, un bilan rénal est effectué au moins une fois par an, dans un laboratoire d’analyses médicales, à partir d’une analyse de sang et d’urine.

Le débit de filtration glomérulaire (DFG)

Le débit de filtration glomérulaire (DFG) donne des renseignements sur la capacité de filtration des reins sur 24 heures. Il est calculé à partir de la quantité de créatinine présente dans le sang.
La créatinine provient de la transformation des aliments en énergie. Elle n’est pas utile à l’organisme et est éliminée en permanence par le rein (si celui-ci fonctionne normalement) pour éviter qu’elle ne soit stockée dans le sang. Le dosage de la créatinine dans le sang renseigne sur le fonctionnement du rein (un taux élevé de créatinine signifie que le rein ne l’élimine pas correctement).

Le dosage de l’albumine dans l’urine (albuminurie)

L’albumine est une petite protéine présente dans le sang, qui n’est pas éliminée dans les urines lorsque les reins fonctionnent normalement.
Si l’albumine passe dans les urines (albuminurie), c’est que la fonction du rein est perturbée.
Cet examen se fait sur un échantillon d’urine.

En cas d'anomalies, le bilan rénal est répété pour confirmer le résultat et évaluer l'importance de l’atteinte des reins.
Il est ensuite renouvelé dans le cadre du suivi de cette complication, selon les indications de votre médecin.

Les autres examens complémentaires

Si nécessaire, d’autres examens complémentaires peuvent être prescrits par votre médecin (autres dosages dans le sang et les urines, échogaphie-doppler du rein ou de la vessie).

Haut de page

3. Comment ces complications sont-elles prises en charge ?

La prévention des complications

Un diabète et une tension artérielle équilibrés permettent de réduire les risques de complications au niveau des reins. Les autres facteurs de risque qui favorisent ces complications comme l’excès de cholestérol et la consommation de tabac sont également à prendre en compte.
Votre médecin vous conseille pour agir au quotidien sur l’ensemble de ces facteurs. En particulier, arrêter de fumer est essentiel.

Le traitement des complications

En complément des changements que vous pouvez entreprendre dans votre mode de vie, votre médecin peut vous demander de réduire vos apports en eau, en sel, en protéines ou la consommation de certains aliments.
Il peut aussi vous conseiller de surveiller régulièrement vous-même votre tension artérielle et votre poids. La surveillance de la tension artérielle peut se faire à votre domicile, grâce à des appareils d’auto-mesure.

Votre médecin vous prescrit aussi les médicaments qui vous sont nécessaires. Il est important de prendre ces médicaments tous les jours en suivant attentivement ses recommandations. Si vous avez des difficultés à suivre votre traitement, n’hésitez pas à le lui signaler.

Certains médicaments peuvent aggraver une atteinte rénale en particulier l’aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Il est important de signaler à tous les professionnels de santé que vous voyez, que vous avez une atteinte des reins liée au diabète.
Signalez le aussi au personnel médical avant de passer un examen. Certains produits de contraste injectés au cours des examens médicaux peuvent être contre-indiqués. Ils pourront ainsi prendre les précautions adaptées à votre cas pour protéger vos reins.

Attention aux médicaments accessibles sans prescription médicale

Prendre un médicament accessible sans prescription médicale, est à envisager avec prudence si vous avez une atteinte rénale. N’hésitez pas à demander à l’avance conseil à votre médecin sur les médicaments qui ne sont pas indiqués dans le cadre du traitement qu’il vous prescrit.

À un stade avancé, si la fonction de filtration du rein n’est plus suffisamment efficace, une filtration externe à l’aide d’une machine peut être nécessaire (dialyse). Parfois une greffe de rein peut être envisagée.

Haut de page

Sources

  • HAS : Diabète de type 1 de l’adulte et Diabète de type 2. Guides médecin. Juillet 2007.
  • HAS : Diabète - Vivre avec un diabète de type 1 de l'adulte et Vivre avec un diabète de type 2. Avril 2007.
  • HAS : Maladie rénale chronique de l’adulte – Guide du parcours de soins. Février 2012.
  • HAS : Diagnostic de l’Insuffisance rénale chronique – Bon usage des technologies de santé. Juillet 2012.
  • HAS : Évaluation du rapport albuminurie/créatininurie dans le diagnostic de la maladie rénale chronique. Étude d'évaluation des technologies de santé. Décembre 2011.

à retenir

Les personnes ayant du diabète ont un risque plus élevé de présenter des complications au niveau des reins.
Un suivi régulier par votre médecin est important pour qu’il puisse déceler rapidement ces complications et prévenir leur aggravation.
Votre médecin vous explique comment adapter votre mode de vie et vous prescrit les traitements médicamenteux qui peuvent être nécessaires.

Haut de page

Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin