Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
Le diabète
Hypoglycémie
Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 13 décembre 2013

Hypoglycémie et hyperglycémie

L’essentiel

  • Le diabète est une maladie qui se caractérise par un excès de sucre dans le sang (ou hyperglycémie).
  • On distingue le diabète de type 1 et le diabète de type 2, ce dernier étant le plus fréquent.
  • Le traitement du diabète a pour objectif de contrôler la glycémie et de la maintenir dans les limites les plus proches des objectifs définis avec votre médecin.
  • Au cours du traitement, il arrive que la glycémie soit trop basse (hypoglycémie) ou trop élevée (hyperglycémie).
  • Votre médecin vous aide à bien reconnaître ces situations, car elles peuvent demander une intervention rapide. Il vous explique ce que vous pouvez faire, ainsi que vos proches, si elles surviennent.

Le diabète est une maladie dans laquelle le sucre (glucose) apporté par les aliments reste dans le sang au lieu de pénétrer dans les cellules pour y être transformé en énergie ou stocké. Ceci entraîne un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie) qui peut, à long terme, entraîner des complications notamment au niveau du cœur et des vaisseaux, des yeux, des reins, des nerfs.

Le traitement du diabète repose sur une alimentation équilibrée, une activité physique régulière et la prise de médicaments adaptés. Il peut arriver dans certaines situations que la glycémie s’abaisse de façon trop importante ou devienne trop élevée. Ces épisodes d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie doivent être décelés et pris en charge rapidement.

1. L’hypoglycémie

Qu’est-ce que l’hypoglycémie ?

L’hypoglycémie correspond à une glycémie trop basse (inférieure à 0,7 g/L). Elle peut se produire lorsque l’on est sous traitement antidiabétique. Elle peut être corrigée dès les premiers symptômes en se resucrant.

Dans certaines situations (modification du mode de vie ou évolution du diabète), la quantité de médicaments que l’on prend habituellement peut devenir inadaptée par rapport à ce qu’on a mangé, à l’activité physique qu’on a faite, ou aux médicaments qu’on a pris :

  • Un changement dans les repas : un repas a été sauté, pris en retard, plus léger que d’habitude ou n’a pas apporté suffisamment de féculents.
  • Une activité physique non prévue ou plus intense que d’habitude.
  • La prise d’un médicament pouvant diminuer la glycémie, pris pour traiter une affection autre que le diabète.
  • La consommation de certains alcools (whisky, gin, vodka).

Une erreur dans la dose d’insuline ou de médicament antidiabétique peut aussi être à l’origine d’une hypoglycémie.

Quels sont les symptômes de l’hypoglycémie ?

Les symptômes suivants sont évocateurs d’une hypoglycémie :

  • sueurs, pâleur, sensation de faim anormale, nausées légères ;
  • nervosité, tremblements, palpitations, irritabilité ;
  • fourmillements ou picotements autour de la bouche ;
  • vertige, maux de tête, vision trouble ;
  • sensation de faiblesse, perte d’équilibre ;
  • accélération du rythme cardiaque, sensation d’angoisse.

bon à savoir

Votre médecin vous apprend, ainsi qu’à vos proches, à faire attention aux symptômes d’hypoglycémie et à bien reconnaître les signes qui vous sont propres.

Ces symptômes peuvent s’aggraver et se traduire par une incapacité à se concentrer, de la confusion, des difficultés à parler, des troubles de l’humeur, des contractions musculaires. Exceptionnellement, des convulsions ou une perte de conscience peuvent survenir.

D’une personne à l’autre, les symptômes sont variables et peuvent apparaître pour des niveaux de glycémie différents.

Que faire en cas d’hypoglycémie ?

Si vous présentez des signes évocateurs d’une hypoglycémie, il faut rapidement prendre du sucre (se "resucrer"). Vous pouvez par exemple boire la moitié d’une canette de soda (non light), ou prendre 3 morceaux de sucre ou 1 à 2 barquettes de confiture ou de miel.
Si votre prochain repas est prévu dans plus de deux heures, une collation immédiate permettra de prévenir une éventuelle rechute : un morceau de pain ou deux biscottes par exemple.
Il est aussi recommandé de se reposer (s’asseoir ou s’allonger), pendant quelques minutes.

bon à savoir

Attention, le chocolat n’est pas efficace en cas d’hypoglycémie, car il n’élève pas assez rapidement la glycémie.

Si vous disposez d’un lecteur de glycémie, l’autosurveillance permet de confirmer un épisode d’hypoglycémie et de suivre son évolution.

Si la situation ne s’améliore pas ou si vous avez un doute sur la conduite à tenir, n’hésitez pas à contacter votre médecin et à demander si nécessaire l’aide de vos proches.

Si la situation semble s’aggraver, appelez le 15 ou faites-le appeler par un proche.
Il est également conseillé de garder toujours sur vous la liste des traitements que vous prenez.

Votre médecin vous explique comment agir dans une situation d’hypoglycémie

Votre médecin vous explique, ainsi qu’à vos proches, comment agir dans les situations susceptibles d’entraîner une hypoglycémie. Il est utile de garder ces consignes par écrit pour les relire en cas de besoin. Votre médecin vous indique également quels gestes adopter dès les premiers signes.

Dans certains cas, il pourra vous prescrire un médicament, le glucagon, destiné à être injecté par un proche si l’hypoglycémie résiste à un resucrage.

Si vous avez fait un ou plusieurs épisodes d’hypoglycémie, signalez-les à votre médecin ainsi que les symptômes ressentis et les circonstances dans lesquelles ils sont survenus. Pour vous aider, vous pouvez les noter par écrit avant la visite, avec les questions que vous souhaitez poser à votre médecin.

Haut de page

2. L’hyperglycémie

Même lorsque le diabète est équilibré, certaines situations peuvent provoquer une augmentation importante de la glycémie (on parle d’épisode d’hyperglycémie).

Ces épisodes peuvent survenir dans certaines occasions :

  • l’oubli d’une injection d’insuline ou la prise irrégulière d’un traitement médicamenteux ;
  • une infection ;
  • la prise de médicaments qui augmentent la glycémie ;
  • un stress important.

Lorsque l’hyperglycémie est importante, l’organisme essaie d’éliminer le sucre en excès. Cela se manifeste par une augmentation du besoin d’uriner, et de la quantité d’urine émise.
L’augmentation de la quantité d’urines entraîne une perte en eau. Si cette perte en eau est importante, l’organisme peut manquer d’eau, cela s’appelle une déshydratation.

Ce manque d’eau va se traduire par de la soif, une sensation de bouche sèche, parfois même une vision floue et une fatigue importante. Les symptômes peuvent survenir rapidement ou s’installer sur plusieurs jours.
Si l’on ne boit pas suffisamment pour compenser ce manque d’eau, la déshydratation s’aggrave. Dans les cas les plus graves, des troubles de la conscience peuvent survenir et parfois évoluer jusqu'à un coma.

En cas d’épisode d’hyperglycémie, si le taux de sucre est important ou reste élevé ou si vous avez un doute sur la conduite à tenir, n’hésitez pas à contacter votre médecin et à demander, si nécessaire, l’aide de vos proches. Si vous disposez d’un lecteur de glycémie, effectuer une mesure d’autosurveillance permet de confirmer un épisode d’hyperglycémie et de suivre son évolution.

Avec une hyperglycémie, il est recommandé de boire beaucoup (eau ou liquide non sucré).

Si la situation semble s’aggraver, appelez le 15 ou faites-le appeler par un proche.

Votre médecin vous explique comment agir en cas d’épisode d’hyperglycémie

Votre médecin vous explique, ainsi qu’à vos proches, comment agir dans les situations susceptibles de faire monter de manière importante la glycémie. Il est utile de garder ces consignes par écrit pour les relire en cas de besoin. Votre médecin vous apprend également à faire attention aux symptômes d’hyperglycémie et à bien les reconnaître.

Si vous avez fait un ou plusieurs épisodes d’hyperglycémie, signalez-les à votre médecin ainsi que les symptômes ressentis et les circonstances dans lesquelles ils sont survenus. Pour vous aider, vous pouvez les noter par écrit avant la visite, avec les questions que vous souhaitez poser à votre médecin.

Haut de page

Sources

  • HAS : Diabète de type 1 de l’adulte et Diabète de type 2. Guides médecin. Juillet 2007.
  • HAS : Diabète - Vivre avec un diabète de type 1 de l'adulte  et Vivre avec un diabète de type 2. Avril 2007.
  • HAS : Liste des actes et prestations sur le diabète de type 1 et 2 - Actualisation Juin 2012.
  • HAS : Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 1 et 2. Janvier 2013.
  • ANSM : Dossier thématique diabète. Bon usage des lecteurs de glycémie. Questions-réponses.

à retenir

Certaines situations favorisent la baisse ou l’augmentation importante du sucre dans le sang et entraînent des épisodes d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie.
Des symptômes peuvent vous alerter dans les deux cas. Votre médecin vous aide à les reconnaître et vous explique comment agir lorsqu’ils surviennent.
Lors des visites chez votre médecin, pensez à lui signaler les épisodes d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie qui ont pu survenir.
Si nécessaire votre médecin pourra adapter votre traitement ou vous aider à modifier certaines de vos habitudes de vie.

Haut de page

Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin