Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
Le diabète
Surveillance du diabète
Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 13 décembre 2013

Surveillance du diabète : les fondamentaux

L’essentiel

  • Le diabète est une maladie qui se caractérise par un excès de sucre dans le sang (ou hyperglycémie). Cet excès de sucre peut entraîner des complications.
  • D’autres facteurs de risque peuvent aussi favoriser l’apparition de ces complications.
  • Les complications les plus fréquentes concernent le cœur et les artères, les yeux, les reins, les nerfs et les pieds. Elles surviennent généralement après plusieurs années d’évolution de la maladie. Toutes les personnes atteintes de diabète ne sont pas concernées par l’ensemble de ces complications.
  • Un suivi régulier par votre médecin est nécessaire pour vérifier avec lui l’équilibre de votre diabète et adapter éventuellement les traitements.
  • Il permet aussi de déceler rapidement les complications qui risquent de survenir en cas de diabète et de limiter leur aggravation grâce à une prise en charge adaptée.

Le diabète est une maladie dans laquelle le sucre (glucose) apporté par les aliments reste dans le sang au lieu de pénétrer dans les cellules pour y être transformé en énergie ou stocké. Ceci entraîne un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie) qui peut, à long terme, entraîner des complications notamment au niveau du cœur et des vaisseaux, des yeux, des reins, des nerfs.

La plupart des complications du diabète évoluent silencieusement et peuvent passer inaperçues. Un suivi médical régulier est nécessaire, afin de contrôler l’équilibre du diabète, mais aussi de dépister l’apparition de complications et de limiter leur aggravation grâce à une prise en charge adaptée.

1. Un suivi régulier avec votre médecin

Une visite chez le médecin est recommandée au moins tous les 3 mois, mais peut être plus fréquente si nécessaire.
Ces visites permettent à votre médecin de réaliser un examen clinique et de faire le point avec vous sur l’équilibre de votre diabète, à partir de la mesure de l’hémoglobine glyquée et du suivi de la glycémie (autosurveillance glycémique) lorsqu’elle est réalisée.
Il vérifie avec vous si les objectifs fixés ensemble sont atteints. En fonction des résultats, il peut vous proposer d’adapter votre mode de vie ou votre traitement médicamenteux.

Il vous propose aussi des examens de suivi pour rechercher d’éventuelles complications et limiter leur aggravation grâce à une prise en charge adaptée. Il vous indique à quel rythme les renouveler.

Dans certains cas, il peut aussi vous orienter vers un diabétologue.

La visite est aussi un temps d’échange avec votre médecin

La visite chez votre médecin est l’occasion d’évoquer avec lui les difficultés que vous pouvez rencontrer (sur l’alimentation, l’activité physique, votre traitement ou les examens qui vous sont prescrits).
Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les préparer à l’avance et à noter par écrit les changements que vous avez pu observer depuis la précédente visite.
Si vous faites une autosurveillance de votre glycémie, pensez à apporter à votre médecin le carnet sur lequel vous notez vos glycémies.

Haut de page

2. Un suivi au quotidien

La toilette est un bon moment pour examiner chaque jour soi-même son corps, et surveiller l’apparition d’un élément qui vous paraîtrait anormal. Il est recommandé de faire particulièrement attention :

  • À ses pieds, à la recherche d’éventuelles lésions, de signes d’infection, de déformations des orteils ou encore d’une modification de l’aspect de la peau, comme l’apparition d’une sécheresse ou de rougeurs.
    Comme il est difficile d’examiner le dessous de ses pieds, il est possible d’utiliser un miroir, ou de se faire aider par un proche.
  • À ses dents et ses gencives à chaque brossage, et vérifier l’absence de saignement et de rougeur.

Si lors de l’examen, vous détectez quelque chose d’anormal, il est recommandé d’en parler rapidement avec votre médecin.

Haut de page

3. Les bilans biologiques

Le dosage de l’hémoglobine glyquée

Le dosage de l’hémoglobine glyquée (HbA1c) est l’élément clé pour le suivi de l’équilibre du diabète.

La glycémie varie tout au long de la journée en fonction de l’apport alimentaire, de l’activité physique réalisée et de la prise de médicaments. En revanche, l’hémoglobine glyquée n’est pas influencée par ces facteurs. Elle est le reflet de la glycémie moyenne sur une durée d’environ 3 mois. Plus les glycémies ont été élevées pendant cette période, plus le taux d’hémoglobine glyquée est élevé. Votre médecin vous indique à quelle fréquence réaliser cet examen.

Le bilan rénal

Les complications du diabète au niveau des reins évoluent le plus souvent silencieusement pendant des années et peuvent passer inaperçues. Leur dépistage repose principalement sur le bilan rénal.

Les dosages pratiqués, à partir d’un échantillon d’urine et d’une prise de sang, donnent des informations précises sur l’état des reins et sur leur fonctionnement. Un bilan rénal est recommandé au moins une fois par an.

Le bilan lipidique

Le bilan lipidique permet de déceler les anomalies des graisses (ou lipides) dans le sang.

En excès dans le sang, les lipides augmentent le risque d’avoir une maladie au niveau du cœur et des vaisseaux. Ces anomalies passent longtemps inaperçues si on ne les recherche pas.

Haut de page

4. Les autres examens complémentaires

Dans le cadre du suivi du diabète, d’autres examens complémentaires sont recommandés. Leur objectif est de détecter les éventuelles complications du diabète au niveau des yeux, des dents et des gencives, du cœur et des vaisseaux. Il s’agit des examens suivants :

L’examen du fond d’œil

La rétine est un élément essentiel à la vue. Son atteinte est la complication du diabète la plus fréquente au niveau des yeux. On parle de rétinopathie diabétique.

Un examen régulier du fond d’œil permet de la dépister avant l’apparition de symptômes, d’en assurer la prise en charge et le suivi.

Un bilan bucco-dentaire

Réalisé régulièrement par un chirurgien-dentiste, cet examen permet de faire des soins de prévention sur les dents et les gencives et de dépister rapidement d’éventuelles complications.

L’électrocardiogramme ou ECG

Cet examen permet de vérifier le bon fonctionnement du cœur. Il consiste à enregistrer l’activité électrique du cœur. Il se fait généralement au repos en quelques minutes, mais il peut être complété par un ECG sur 24h à l’aide d’un appareil portable, ou par un ECG d’effort.

En présence de facteurs de risque qui peuvent favoriser l’apparition de complications (comme l’hypertension artérielle, les anomalies des lipides dans le sang, le tabagisme), d’autres examens peuvent être proposés pour détecter et prévenir leur aggravation, notamment une échographie-doppler du cœur ou des artères.

Haut de page

5. L’autosurveillance de la glycémie

L’autosurveillance de la glycémie est un élément clé pour le suivi du traitement par insuline. Elle consiste à mesurer soi-même sa glycémie à partir d’une goutte de sang, prélevée à l’extrémité d’un doigt.

  • Elle est systématique en cas de traitement par insuline, car elle permet d’adapter la dose d’insuline, et de détecter rapidement des situations d’hyperglycémie ou d’hypoglycémie.
  • Elle est parfois prescrite par votre médecin, dans certaines situations, en cas de diabète de type 2 non traité par insuline.

Dans tous les cas, votre médecin vous indique la fréquence des mesures à réaliser et ce que vous pouvez faire en fonction des résultats.

Haut de page

Sources

  • HAS : Diabète de type 1 de l’adulte et Diabète de type 2. Guides médecin. Juillet 2007.
  • HAS : Diabète - Vivre avec un diabète de type 1 de l'adulte et Vivre avec un diabète de type 2. Avril 2007.
  • HAS : Liste des actes et prestations sur le diabète de type 1 et 2 - Actualisation juin 2012.
  • HAS : Suivi du patient diabétique à l’exclusion du suivi des complications. Janvier 1999.

à retenir

En cas de diabète, un suivi régulier est essentiel. Il comprend des visites régulières chez le médecin et des examens.
Selon votre situation, votre médecin vous indique le rythme auquel ils peuvent être répétés.
Un suivi régulier est important, même si la répétition des visites et des examens vous paraît contraignante, pour vérifier l’équilibre de votre diabète. Il permet de contrôler l’évolution de votre diabète, de déceler les éventuelles complications et de prévenir leur aggravation.

Haut de page

Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin