Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
Le diabète

Bilan rénal

Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 13 décembre 2013

L’essentiel

  • Le diabète peut entraîner des complications au niveau des reins. Ces complications peuvent évoluer sans que l’on s’en rende compte.
  • Elles sont favorisées par un taux trop élevé de sucre dans le sang (hyperglycémie), qui à la longue endommage les petits vaisseaux des reins.
  • Un suivi régulier, reposant sur un bilan rénal, est important pour que ces complications soient détectées et prises en charge précocement.
  • Il comporte principalement le dosage de la créatinine dans le sang qui permet de calculer le débit de filtration glomérulaire (DFG) et de l’albumine dans les urines.
  • Il est recommandé, aux personnes qui ont un diabète, de faire un bilan rénal au moins une fois par an, car ces anomalies restent longtemps inaperçues si on ne les recherche pas.

Le diabète est une maladie dans laquelle le sucre (glucose) apporté par les aliments reste dans le sang au lieu de pénétrer dans les cellules pour y être transformé en énergie ou stocké. Ceci entraîne un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie) qui peut, à long terme, entraîner des complications au niveau des reins.

Les complications au niveau des reins sont fréquentes en cas de diabète. Elles sont dites silencieuses car elles évoluent sans aucun symptôme jusqu’à un stade avancé.

1. Pourquoi faire un bilan rénal ?

Les reins sont des organes qui filtrent le sang. Ils éliminent dans les urines les produits dont l’organisme n’a pas besoin et retiennent dans le sang les produits nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme, comme les protéines.
Les reins sont riches en petits vaisseaux (ou micro-vaisseaux). Si le taux de sucre dans le sang reste élevé (hyperglycémie), cela endommage la paroi des petits vaisseaux des reins. On parle de néphropathie diabétique.

Le rein joue alors moins bien son rôle de filtre. Certaines substances dont l’organisme a besoin sont éliminées dans les urines alors qu’elles ne le devraient pas.

À l’inverse, d’autres substances qui ne sont pas nécessaires à l’organisme ne sont pas correctement éliminées. Elles peuvent devenir toxiques pour l’organisme si elles sont en quantité trop importante.

Avec le temps, les reins risquent d’assurer de moins en moins bien leur fonction de filtration et d’élimination. C’est le stade de l’insuffisance rénale chronique.

L’atteinte des reins évolue le plus souvent silencieusement et peut passer inaperçue. Le dépistage de cette complication repose principalement sur le bilan rénal. C’est pourquoi, il est conseillé de le réaliser au moins une fois par an. Même si sa répétition vous paraît contraignante, il permet de dépister tôt cette complication et de prévenir le risque d’aggravation.

Haut de page

2. Comment se déroule un bilan rénal ?

Le bilan rénal est réalisé dans un laboratoire d’analyses médicales, à partir d’un échantillon d’urine et d’une prise de sang. Les dosages pratiqués donnent des informations précises sur l’état des reins et sur leur fonctionnement.

Haut de page

3. Que mesure-t-on lors d’un bilan rénal ?

Le débit de filtration glomérulaire (DFG)

Le débit de filtration glomérulaire (DFG) donne des renseignements sur la capacité de filtration des reins sur 24 heures. Il est calculé à partir de la quantité de créatinine présente dans le sang.

La créatinine provient de la transformation des aliments en énergie. Elle n’est pas utile à l’organisme et est éliminée en permanence par le rein (si celui-ci fonctionne normalement) pour éviter qu’elle ne soit stockée dans le sang. Le dosage de la créatinine dans le sang renseigne sur le fonctionnement du rein (un taux élevé de créatinine signifie que le rein ne l’élimine pas correctement).

Le dosage de l’albumine dans l’urine (albuminurie)

L’albumine est une petite protéine présente dans le sang, qui n’est pas éliminée dans les urines lorsque les reins fonctionnent normalement.
Si l’albumine passe dans les urines (albuminurie), c’est que la fonction du rein est perturbée.

Cet examen se fait sur un échantillon d’urine.

Les autres examens complémentaires

Si nécessaire, d’autres examens complémentaires peuvent être prescrits par votre médecin (autres dosages dans le sang et les urines, échogaphie-doppler du rein ou de la vessie).

Haut de page

4. Quel suivi recommandé ?

En cas d’anomalie, le bilan rénal est répété pour confirmer le résultat et évaluer l'importance de l’atteinte des reins.
Il est ensuite renouvelé dans le cadre du suivi de cette complication, selon les indications de votre médecin.

En cas d’atteinte des reins, votre médecin vous explique comment protéger vos reins et adapter votre mode de vie au quotidien. Si nécessaire, il peut également vous prescrire un traitement médicamenteux.

Haut de page

Sources

  • HAS : Diabète de type 1 de l’adulte et Diabète de type 2. Guides médecin. Juillet 2007.
  • HAS : Diabète - Vivre avec un diabète de type 1 de l'adulte et Vivre avec un diabète de type 2. Avril 2007.
  • HAS : Maladie rénale chronique de l’adulte – Guide du parcours de soins. Février 2012.
  • HAS : Diagnostic de l’Insuffisance rénale chronique – Bon usage des technologies de santé. Juillet 2012.
  • HAS : Évaluation du rapport albuminurie/créatininurie dans le diagnostic de la maladie rénale chronique. Étude d'évaluation des technologies de santé. Décembre 2011.

à retenir

Les personnes ayant du diabète ont un risque plus élevé de présenter des complications au niveau des reins.
Du fait de l’absence fréquente de symptôme au début, un bilan rénal est recommandé au moins une fois par an.

Haut de page

Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin