Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
Le diabète

Électrocardiogramme (ECG)

Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 31 mars 2014

L’essentiel

  • L’électrocardiogramme ou "ECG" permet de surveiller le bon fonctionnement du cœur.
  • Il peut être réalisé au repos, à l’effort ou sur 24 heures selon ce que le médecin recherche et les éventuels symptômes (signes) que la personne présente.
  • Il est recommandé aux personnes ayant un diabète de passer un ECG de repos une fois par an même en l’absence de symptôme. Cet examen permet de détecter la présence d’un problème cardiaque qui aurait pu passer inaperçu.
  • L’ECG permet aussi de suivre la prise en charge d’une pathologie cardiaque après son diagnostic.

Le cœur est un muscle (appelé myocarde) qui fonctionne comme une pompe. Il se contracte et se relâche à un rythme régulier pour envoyer le sang dans le reste du corps. Il fournit à l’organisme un sang riche en oxygène et en substances nutritives.

1. Qu’est-ce qu’un électrocardiogramme ?

Le cœur est constitué de quatre cavités : les deux cavités du haut sont les oreillettes et les deux cavités du bas sont les ventricules.
Un courant électrique de faible intensité circule dans les différentes cavités du cœur. Il active le muscle cardiaque à chaque contraction et lui permet de se contracter de façon efficace.

Faire un ECG consiste à enregistrer l’activité électrique du cœur.

L’activité électrique du cœur est représentée sous forme de lignes tracées sur une feuille, avec des pics et des creux qui montrent le passage de l’activité électrique dans les différentes parties du cœur.

Haut de page

2. Pourquoi fait-on un électrocardiogramme ?

Faire un ECG permet de suivre le bon fonctionnement du cœur. Le médecin examine les lignes du tracé de l’ECG pour en tirer des informations sur le muscle cardiaque : sa taille, son fonctionnement et son activité électrique. Si une anomalie est détectée, elle peut alors être prise en charge rapidement.

Le plus souvent, votre médecin réalise un ECG au cours d’une consultation. Dans certains cas, pour confirmer un diagnostic, il peut proposer de réaliser l’examen au cours d’un effort, ou sur 24 heures dans votre environnement habituel.

Pourquoi fait-on un ECG de repos ?

L’ECG de repos consiste à enregistrer l’activité électrique du cœur alors que la personne est au calme, allongée. Il est utilisé pour :

  • surveiller que le cœur fonctionne bien ;
  • vérifier si certains symptômes peuvent être expliqués par un problème cardiaque ;
  • vérifier si un traitement médicamenteux est efficace ;
  • adapter un traitement médicamenteux lorsqu’il agit sur le cœur ;
  • identifier des troubles du rythme cardiaque.

Pourquoi fait-on un ECG d’effort ?

L’ECG d’effort consiste à enregistrer l’activité électrique du cœur pendant un effort physique, en utilisant un vélo spécial ou un tapis roulant (on parle parfois de "test d’effort"). Il ne peut pas être réalisé au cabinet du médecin.
Cet examen est utilisé lorsqu’on se plaint de signes évoquant un éventuel problème cardiaque à l’effort. Le fonctionnement du cœur est alors examiné dans les conditions qui déclenchent les symptômes.

Le médecin prescrit parfois un ECG d’effort lorsqu’on souhaite reprendre une activité physique régulière, en particulier si on n’en a pas pratiquée depuis longtemps.

Pourquoi fait-on un ECG ambulatoire (ou holter ECG) ?

L’activité électrique du cœur est enregistrée en continu (le plus souvent sur 24 heures) pendant qu’on pratique ses activités habituelles.
L’ECG ambulatoire est utile pour rechercher un trouble du rythme cardiaque qui ne serait pas visible sur un ECG de repos. Il permet aussi de rechercher la cause de symptômes (signes) qui apparaissent lors des activités quotidiennes.

Haut de page

3. Comment se déroule un électrocardiogramme ?

Pour passer un ECG de repos, vous êtes allongé sur un lit ou une table d’examen. Le médecin pose sur la peau des petits disques en métal avec du papier adhésif médical (électrodes). Les électrodes sont placées au niveau de la poitrine, des bras et des jambes. Elles sont reliées à un appareil qui enregistre l’activité électrique du cœur. Vous devez rester parfaitement immobile, ne pas parler, et respirer normalement pendant l’examen. Le médecin pourra vous demander de retenir votre souffle à certains moments.
Un ECG de repos dure en général 5 à 10 minutes. C’est un examen indolore qui ne présente aucun risque.

Si vous passez un ECG d’effort, vous débuterez l’exercice en marchant (ou bien en pédalant lentement). Le médecin sera présent à vos côtés en permanence : il augmentera l’intensité de l’exercice très progressivement et surveillera le fonctionnement du cœur grâce aux électrodes.

Si vous passez un ECG ambulatoire, l’enregistrement de l’activité électrique du cœur se fera grâce à un appareil portable léger qui vous permet de pratiquer vos activités habituelles sans gêne.

Précautions à prendre avant de passer un ECG

De nombreux médicaments peuvent affecter les résultats de l’ECG. Il est donc important d’indiquer au médecin tous les médicaments que l’on prend, qu’ils nécessitent une ordonnance ou non.

Haut de page

4. Que faire une fois les résultats de l’examen obtenus ?

Une fois votre ECG terminé, le médecin examine le tracé et l’interprète en fonction de l’examen clinique, de vos antécédents médicaux et de vos symptômes éventuels.
Si tout est normal, vous serez invité à repasser un ECG dans un an.
En cas d’anomalie, le médecin pourra demander des examens complémentaires pour faire un bilan cardiaque plus approfondi.
Si nécessaire, il pourra décider avec vous d’un traitement médicamenteux ou le modifier en fonction des résultats.  

Haut de page

Sources

  • HAS : La prise en charge de l’insuffisance cardiaque - Vivre avec une insuffisance cardiaque. Décembre 2007.
  • HAS : Diabète de type 1 de l’adulte et Diabète de type 2. Guides médecin. Juillet 2007.
  • HAS : Diabète - Vivre avec un diabète de type 1 de l'adulte  et Vivre avec un diabète de type 2. Avril 2007.
  • Société française d'hypertension artérielle : "Mesures de la pression artérielle pour le diagnostic et le suivi du patient hypertendu". Décembre 2011.
  • ANSM : Appareils d’automesure tensionnelle – Liste des autotensiomètres.

à retenir

L’ECG est un examen indolore et rapide qui permet de vérifier le bon fonctionnement du cœur.
Il permet aussi d’expliquer certains signes ou symptômes qui apparaissent.
Il est recommandé aux personnes qui ont un diabète de passer un ECG de repos
une fois par an, même en l’absence de symptômes pour détecter tôt d’éventuels problèmes cardiaques.
L’ECG est aussi utilisé pour suivre l’évolution d’une pathologie cardiaque et le bon équilibre des traitements médicamenteux.

Haut de page

Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin