Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
Le diabète
Hypertension artérielle
Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 29 janvier 2014

Définition de l'hypertension artérielle

L’essentiel

  • La tension artérielle, ou pression artérielle, se définit comme la pression exercée par le sang sur la paroi des artères. À chaque contraction, le cœur agit comme une pompe et envoie le sang sous pression dans les artères. Il apporte ainsi les éléments nécessaires aux cellules de l’organisme.
  • Lorsque la pression exercée par le sang sur la paroi des artères est trop élevée, on parle d’hypertension artérielle.
  • Cette pression excessive endommage la paroi des vaisseaux, augmente le travail du cœur et le risque d’avoir une maladie du cœur et des vaisseaux.
  • Une personne qui a une hypertension artérielle ne ressent généralement aucune gêne ou douleur. Il est donc très important de faire vérifier sa tension régulièrement.
  • Au quotidien, il est possible de réduire sa tension artérielle en pratiquant une activité physique régulière et en adoptant une alimentation équilibrée, avec des apports en sel modérés.
  • Si nécessaire, le médecin peut aussi prescrire des médicaments pour aider à réduire la tension artérielle.

On parle d’hypertension artérielle quand, à plusieurs reprises, la tension artérielle est trop élevée. La pression excessive qui s’exerce sur les artères endommage leur paroi et le sang circule moins bien. Ces modifications entraînent le développement de plaques d’athérome (constituées principalement de dépôts de cholestérol) sur les parois. Les artères risquent alors de se boucher, interrompant la circulation du sang.

Lorsque la tension artérielle est anormalement élevée, le cœur est soumis à un travail plus soutenu et il se fatigue davantage.

L’hypertension artérielle présente un risque pour le cœur et les vaisseaux si elle n’est pas prise en charge.

1. L’hypertension artérielle : un mal silencieux

Comme l’hypertension artérielle ne provoque généralement pas de signes (symptômes), il est possible d’être hypertendu sans rien ressentir. C’est pourquoi le médecin vérifie la tension artérielle à chaque consultation.

Exceptionnellement, si la tension artérielle est très élevée, ou élevée pendant une longue période, des symptômes peuvent apparaître comme des maux de tête, des vertiges, des saignements de nez.

Ces symptômes sont rares et peuvent avoir d’autres causes que l’hypertension artérielle. Dans tous les cas, il est important d’aller consulter votre médecin dès leur apparition.

bon à savoir

L’hypertension artérielle est très fréquente : elle touche environ 20 % de la population adulte, soit une personne sur cinq.
Chez les personnes de 20 ans, le pourcentage de personnes hypertendues est très faible. Il augmente ensuite régulièrement pour atteindre 40 % à 65 ans et 90 à 85 ans.
L’hypertension artérielle est un facteur de risque cardiovasculaire souvent associé au diabète.

Haut de page

2. À quoi correspondent les chiffres de tension artérielle annoncés par votre médecin ?

La mesure de la tension artérielle comporte deux chiffres. Le premier chiffre indique la tension artérielle systolique (quand le cœur se contracte) et le second indique la tension artérielle diastolique (quand le cœur se relâche). La tension artérielle systolique est la plus élevée des deux. Bien que mesurée en millimètres de mercure (mm Hg), la tension artérielle est bien souvent annoncée en centimètres de mercure (cm Hg). Ainsi, pour une tension artérielle de 120 mm Hg (systolique) et 70 mm Hg (diastolique), le médecin annonce tout simplement "12/7" (pour 12 cm Hg et 7 cm Hg).

La tension artérielle est mesurée par votre médecin à chaque consultation. Pour confirmer son diagnostic, le médecin peut préconiser l’auto-mesure de la tension artérielle (mesure à domicile) ou bien la mesure ambulatoire de la pression artérielle sur 24 heures, aussi appelée MAPA.

bon à savoir

La tension artérielle varie au cours de la journée. Elle est plus basse pendant le sommeil et au repos, et plus haute lorsque vous êtes en activité. Elle peut atteindre des niveaux élevés lors d’une activité physique intense, de chaleur excessive ou de froid intense, ou encore de choc émotionnel.

Haut de page

3. Valeurs recommandées chez les personnes ayant un diabète

Avec un diabète, la tension artérielle est bien équilibrée lorsque :

  • la tension artérielle systolique est inférieure 140 mm Hg (14 cm Hg),
  • la tension artérielle diastolique est inférieure à 85 mm Hg (8,5 cm Hg).

Il est conseillé aux personnes diabétiques de surveiller régulièrement leur tension artérielle afin de limiter les complications cardiovasculaires causées par le diabète.

Haut de page

4. Quels sont les facteurs qui favorisent l’hypertension artérielle ?

Il est souvent difficile d’identifier une cause précise à l’hypertension artérielle. Cependant, certains facteurs favorisent son apparition. Elle augmente avec l’âge mais elle est aussi influencée par plusieurs facteurs liés à nos habitudes de vie :

Le surpoids et l’obésité

Le surpoids et l’obésité contribuent à augmenter la tension artérielle. On parle de surpoids si l’indice de masse corporelle (IMC : poids (kg) / taille (m)²) est supérieur à 25, et d’obésité s’il est supérieur à 30.

La sédentarité (manque d’activité physique régulière)

Pratiquer une activité physique régulière, quelle que soit sa nature (marche rapide, jardinage, déplacements à vélo, etc.), permet d’améliorer sa tension artérielle. L’essentiel est de vous faire plaisir : choisissez une activité que vous aimez !

Une consommation d’alcool élevée

L’alcool, consommé en excès de façon régulière, favorise le développement de l’hypertension artérielle. Il est recommandé de ne pas boire plus de 3 verres de vin par jour si vous êtes un homme, et pas plus de 2 verres de vin par jour si vous êtes une femme.

Une alimentation trop riche en sel

Une alimentation trop riche en sel favorise l’hypertension artérielle. Une grande partie de notre consommation en sel provient d’aliments qui n’ont pas forcément un goût très salé (le pain, les aliments en conserve, les produits industriels et surgelés) : on parle de sel "caché". On peut également limiter sa consommation en réduisant la quantité de sel ajoutée aux aliments ou à l’eau de cuisson.

Haut de page

Sources

  • HAS : Diabète de type 1 de l’adulte et Diabète de type 2. Guides médecin. Juillet 2007.
  • HAS : Diabète - Vivre avec un diabète de type 1 de l'adulte et Vivre avec un diabète de type 2. Avril 2007.
  • HAS : Développement de la prescription de thérapeutiques non médicamenteuses validées. Avril 2001.
  • HAS : Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2. Janvier 2013.
  • HAS : Méthodes d’évaluation du risque cardio-vasculaire global. Juin 2004.
  • INPES : Guide nutrition pour tous. "La santé vient en mangeant (pdf, 2.1 Mo)" et "La santé vient en bougeant (pdf, 2.76 Mo)". Document élaboré dans le cadre du Plan national nutrition-santé 2001.

à retenir

L’hypertension artérielle s’accompagne rarement de symptômes. De ce fait, on a tendance à la négliger. Pour suivre son évolution, il est important de vérifier ou de faire vérifier sa tension artérielle régulièrement.
Au quotidien, vous pouvez agir sur l’équilibre de votre tension artérielle en ayant une alimentation équilibrée, avec des apports en sel modérés, et en pratiquant une activité physique régulière.
Si ces modifications ne suffisent pas à réduire votre tension artérielle, votre médecin peut vous prescrire des médicaments antihypertenseurs. Dans ce cas, il est important de penser à les prendre chaque jour.

Haut de page

Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin