Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
Le diabète
Hypertension artérielle
Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 29 janvier 2014

Mesure de la tension artérielle

L’essentiel

  • La tension artérielle, ou pression artérielle, se définit comme la pression exercée par le sang sur la paroi des artères.
  • De nombreuses situations peuvent faire augmenter la tension artérielle de façon momentanée comme une émotion forte ou bien la pratique d’une activité physique.
  • On parle d’hypertension artérielle permanente quand la pression exercée par le sang sur la paroi des artères est régulièrement  trop élevée. Généralement, on ne ressent aucune gêne particulière.
  • Le diagnostic d’hypertension artérielle est habituellement fait à partir de plusieurs mesures réalisées au cabinet du médecin.
  • Dans certains cas, il est nécessaire de confirmer le diagnostic par des mesures de la tension artérielle en dehors du cabinet :
    • Soit par des mesures répétées que l’on réalise soi-même à domicile (auto-mesure).
    • Soit à l’aide d’un appareil électronique qui mesure de façon automatique la tension artérielle durant 24 heures (mesure ambulatoire de la pression artérielle ou MAPA).

La tension artérielle (ou pression artérielle) est mesurée grâce à un appareil appelé tensiomètre. L’appareil fournit deux chiffres : la tension artérielle systolique (quand le cœur se contracte) et la tension artérielle diastolique (quand le cœur se relâche). La tension artérielle systolique est la plus élevée des deux. Certains appareils indiquent aussi la fréquence cardiaque.

1. Mesure de la tension artérielle au cabinet médical

L’hypertension artérielle ne provoque généralement aucun signe (symptôme). C’est pourquoi, il est possible d’être hypertendu sans rien ressentir. Le médecin vérifie la tension artérielle à chaque consultation.

Des chiffres élevés de tension artérielle, lors d’une consultation médicale, ne signifient pas nécessairement que vous avez une hypertension artérielle permanente.
De nombreuses situations peuvent faire augmenter la tension artérielle de façon momentanée : les émotions comme la colère ou le stress, ou bien l’activité physique mais aussi l’activité sexuelle. Certaines situations peuvent au contraire la faire baisser comme : quelques instants de repos et le sommeil.

Les variations de la tension artérielle peuvent être importantes. C’est pourquoi, le médecin la mesure à plusieurs reprises avant de faire le diagnostic "d’hypertension artérielle permanente".

Quel bras choisir lorsque l’on mesure la tension artérielle ?

Il peut exister une légère différence de tension artérielle entre les deux bras. Lors de la première consultation, la tension artérielle doit être prise aux deux bras et le chiffre le plus élevé est retenu. La tension artérielle sera alors mesurée au même bras lors des consultations suivantes.

Lorsque l’on a du diabète, il est recommandé d’avoir une tension artérielle systolique inférieure à 140 mm Hg (14 cm Hg) et une tension artérielle diastolique inférieure à 85 mm Hg (8,5 cm Hg) afin de limiter l’apparition des complications cardiovasculaires.

Haut de page

2. Mesure de la tension artérielle en dehors du cabinet médical

Chez certaines personnes, le médecin peut recommander de mesurer la tension artérielle en dehors du cabinet médical. Il peut s’agir de mesures répétées que l’on fait soi-même (auto-mesure de la tension artérielle) ou bien d’une mesure sur 24 heures réalisée avec un appareil que l’on porte sur soi (mesure ambulatoire de la pression artérielle). Ces mesures peuvent aider à confirmer le diagnostic d’hypertension artérielle et à évaluer l’efficacité du traitement.

Auto-mesure de la tension artérielle

L’auto-mesure de la tension artérielle consiste à mesurer soi-même sa tension artérielle à domicile, grâce à un tensiomètre électronique simple d’utilisation.

Comment choisir son appareil d’auto-mesure de la tension artérielle ?

L'appareil d'auto-mesure de la tension artérielle comprend un brassard à gonflage automatique relié à un boîtier électronique. Il est recommandé de privilégier les appareils dont le brassard se place autour du bras : ils donnent des mesures plus précises que ceux avec un brassard au niveau du poignet.

  • Votre médecin et votre pharmacien vous conseilleront sur le choix de l’appareil et du brassard (la taille de celui-ci doit être adaptée à votre bras).
  • Ils vous montreront comment vous servir de l’appareil (notamment comment positionner le brassard sur votre bras).
  • Il est important de noter les valeurs de tension artérielle obtenues pour que votre médecin puisse interpréter les résultats.

Ces appareils sont disponibles en pharmacie, en grande surface ou dans les catalogues de vente par correspondance. Ils ne sont pas remboursés par l’Assurance Maladie.
Sur le site internet de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), vous trouverez la liste des appareils validés et recommandés. Cette liste est mise à jour régulièrement.

Précautions à prendre lorsque l’on mesure soi-même sa tension artérielle

Installez-vous confortablement sur une chaise et posez votre bras sur une table. Il doit être légèrement fléchi. Le brassard est alors passé autour du bras. Une fois l’appareil mis en marche, le brassard se gonfle et se dégonfle tout seul. Les chiffres de la tension artérielle s’affichent alors sur l’appareil.

La "règle des 3" ou comment bien mesurer sa tension artérielle

La règle des 3 vous aide à mesurer votre tension artérielle dans les meilleures conditions. Il s’agit d’effectuer la mesure :

  • matin et soir,
  • pendant 3 jours de suite,
  • avec 3 mesures consécutives, en position assise, au calme, sans bouger ni parler.

Mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA)

La mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) permet de mesurer la tension artérielle en continu durant 24 heures. La mesure s’effectue donc pendant les activités habituelles telles que le travail, les repas, les activités physiques et les loisirs, mais aussi le sommeil.

L’appareil comprend un boîtier électronique (porté à la ceinture ou en bandoulière) relié à un brassard qui se glisse autour du bras. Il mesure la tension artérielle automatiquement, à intervalles réguliers, pendant 24 heures.
Pour faciliter l’interprétation des résultats, il est demandé de noter l’heure et les différentes activités de votre journée (travail, repas, efforts physiques), les symptômes que vous avez pu ressentir (essoufflement, étourdissement, etc.) ainsi que les heures auxquelles vous avez pris vos médicaments (en cas de traitement).
Avec ces informations, le médecin pourra analyser les résultats obtenus en fonction des différentes activités de votre journée.
L’appareil est fourni par votre médecin. L’examen n’est pas remboursé par l’Assurance Maladie.

Haut de page

3. Dans quelles situations le médecin peut-il prescrire la mesure de la tension artérielle en dehors du cabinet ?

Le médecin peut recommander de mesurer la tension artérielle en dehors du cabinet médical pour :

  • confirmer le diagnostic d’hypertension artérielle permanente ;
  • éviter l’effet "blouse blanche" : du fait du stress, certaines personnes présentent une tension artérielle anormalement élevée lorsqu’elles se rendent chez le médecin ou à l’hôpital. C’est ce que l’on appelle "l’effet blouse blanche". En dehors du cabinet médical, vous vous trouvez dans un environnement familier et agréable. Ces conditions réduisent le stress, ce qui vous permet de mesurer votre tension artérielle dans des conditions optimales ;
  • détecter une éventuelle "hypertension masquée" : certaines personnes ont une hypertension artérielle lorsqu’elles mesurent elles-mêmes leur tension artérielle à domicile alors que leur tension mesurée au cabinet du médecin est normale. On parle d’hypertension masquée ;
  • suivre l’efficacité du traitement.

Le choix entre les deux techniques de mesure en dehors du cabinet (l’auto mesure ou MAPA) sera fait avec votre médecin.
Si vous avez des questions sur la mesure de la tension artérielle en général, ou bien sur une technique de mesure en particulier, n’hésitez pas à lui en parler.

Haut de page

Sources

  • Société française d'hypertension artérielle : "Mesures de la pression artérielle pour le diagnostic et le suivi du patient hypertendu". Décembre 2011.
  • ANSM : Appareils d’auto-mesure tensionnelle - Liste des autotensiomètres.

à retenir

Une hypertension artérielle est souvent silencieuse.
Surveiller sa tension artérielle régulièrement permet de dépister une hypertension artérielle et de suivre l’efficacité des traitements choisis. 
Il est parfois nécessaire de réaliser des mesures de la tension artérielle en dehors du cabinet médical pour confirmer les chiffres obtenus.
Dans tous les cas, il s’agit d’une mesure indolore !

Haut de page

Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin