Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
Le diabète
Accueil > Le diabète > Mieux vivre au quotidien > Équilibre alimentaire > Équilibre alimentaire en toute occasion

Équilibre alimentaire en toute occasion

Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 18 décembre 2013

L’essentiel

  • Une alimentation équilibrée fait partie du traitement du diabète, comme la pratique d’une activité physique régulière adaptée et la prise de médicaments.
  • Une alimentation équilibrée doit être adaptée à vos besoins et apporter des aliments aussi variés que possible, ce qui permet une meilleure maîtrise du poids.
  • Rien n’empêche de se faire plaisir lors des événements qui sortent du quotidien. Les "extras" sont possibles. Vous pouvez compenser une modification de vos habitudes en maintenant une alimentation équilibrée sur le long terme.
  • Il est important de faire attention à la consommation d’alcool, car il peut avoir un impact sur le taux de sucre dans le sang (glycémie).

Pour l’équilibre du diabète, le rôle de l’alimentation est essentiel. Elle doit être adaptée à vos besoins.
Une alimentation équilibrée, c’est une alimentation variée sans aliments interdits mais en quantité adaptée. Cela consiste à privilégier les aliments bénéfiques à votre santé (fruits, légumes, féculents, poissons…) et à limiter la consommation de produits sucrés, salés et gras.
Une alimentation régulière est essentielle. Ne pas sauter de repas permet d’éviter les variations de la glycémie, qui favorisent le grignotage.

1. Maintenir votre équilibre alimentaire en toute occasion

Les "extras" sont des événements qui sortent du quotidien : aller au restaurant, faire un pique-nique, participer à un apéritif, recevoir des amis et faire la fête. Il ne faut pas les refuser, car il est important de se faire plaisir. Ces occasions permettent d’échanger avec d’autres personnes, de partager des instants agréables avec des proches, ou simplement de se détendre.

Dans toutes ces occasions, les repas sont souvent plus riches, notamment en aliments gras et sucrés et cela peut modifier l’équilibre alimentaire à court terme.

Il est tout à fait possible de compenser cet apport supplémentaire en diminuant les portions ou en réduisant la part des graisses (lipides) lors des repas précédents ou suivants, sans pour autant sauter de repas.
Ce qui compte, c’est de maintenir une alimentation équilibrée sur un temps plus long, par exemple sur une semaine.

Haut de page

2. Quelques conseils pour en profiter pleinement

Si vous êtes invité

  • À l’apéritif, il est préférable de faire attention aux amuse-gueules, toasts et petits fours salés. Ils sont souvent riches en graisses, en sucres ou en sel. Vous pouvez par contre privilégier les bouchées à base de légumes frais (tomates ou carottes par exemple).
  • Au cours du repas, aucun aliment n’est interdit, à condition de faire attention aux quantités. S’il s’agit d’un buffet, laissez vos préférences guider vos choix et si vous souhaitez goûter à tout, essayez de prendre de petites portions de chaque aliment, en évitant de vous resservir.
  • Au dessert, choisissez plutôt un sorbet ou de la salade de fruits. Si les pâtisseries ou les chocolats vous tentent, il est préférable de limiter leur quantité.

Les desserts peuvent être très caloriques

Les desserts ne sont pas tous égaux quant à leur apport en calories (qui expriment la quantité d’énergie fournie par l’aliment). À titre d’exemple, pour 100 g, une salade de fruits apporte environ 80 Kcal, un sorbet apporte 210 Kcal et un gâteau moelleux au chocolat (ou une bûche au chocolat) apporte 440 Kcal (du fait des quantités de sucres et de graisses présentes dans les pâtisseries).

Au restaurant

Avant de faire votre choix, vous pouvez vous renseigner sur la composition des plats. Vous pourrez ainsi éviter les plats en sauce ou éventuellement faire un choix entre une entrée et un dessert.

N’hésitez pas à demander des légumes en accompagnement.

Lors d’un pique-nique

Il est possible de composer un menu équilibré et de contrôler les quantités consommées. Pour cela, le plus simple est d’éviter de se resservir.

Manger et… bouger !

La pratique d’une activité physique permet de compenser des apports alimentaires un peu excessifs. Voici quelques exemples d’activités :

  • vous rendre ou revenir à pied du restaurant ;
  • organiser une promenade après le repas avec les autres convives ;
  • aller dans des soirées dansantes ;
  • participer à des jeux de plein air, lors d’un pique-nique.
Haut de page

3. L'alcool

Alcool et sucre

Certaines boissons alcoolisées sont plus riches en sucres que d’autres (par exemple bière, porto, cocktails, kirs, liqueurs…) Ces boissons alcoolisées apportent un grand nombre de calories, c'est pourquoi elles peuvent favoriser la prise de poids. Il est conseillé de faire attention à la quantité totale consommée. Elles peuvent aussi augmenter le taux de sucre dans le sang (hyperglycémie) de façon rapide.

À l’inverse, certains alcools secs (whisky, vodka…) vont agir sur les mécanismes de régulation de la glycémie et induire une baisse anormale du taux de sucre dans le sang (hypoglycémie).

Autres effets de l’alcool

L’alcool peut aussi diminuer ou augmenter les effets de certains médicaments. En particulier, il peut augmenter le risque d’hypoglycémie avec l’insuline ou certains médicaments antidiabétiques oraux.

Une consommation excessive d’alcool risque de masquer les signes d’hypoglycémie ou d’amener à les confondre avec les propres effets de l’alcool. Cela peut aussi altérer la vigilance et réduire l’attention portée aux quantités consommées.

Comment éviter de consommer trop d’alcool ?

Pour éviter de boire trop d’alcool lors d’un repas de fête, videz votre verre le moins souvent possible. Vous pouvez aussi intercaler avec des verres d’eau.
Si vous conduisez, souvenez-vous que le taux d’alcoolémie au volant doit être inférieur à 0,5 g par litre de sang, ce qui correspond à deux verres de vin ou deux coupes de champagne.

Haut de page

Sources

  • HAS : Diabète de type 1 de l’adulte et Diabète de type 2. Guides médecin. Juillet 2007.
  • HAS : Diabète - Vivre avec un diabète de type 1 de l'adulte et Vivre avec un diabète de type 2. Avril 2007.
  • HAS : Développement de la prescription de thérapeutiques non médicamenteuses validées. Avril 2001.
  • INPES : Guide nutrition pour tous : "La santé vient en mangeant". Document élaboré dans le cadre du Plan national nutrition-santé 2001 et les fiches conseils PNNS (inpes.sante.fr).

à retenir

Une alimentation équilibrée fait partie intégrante du traitement du diabète, comme la pratique d’une activité physique régulière adaptée et la prise de médicaments.
En cas d’évènement qui sort du quotidien, rien n’empêche de se faire plaisir.
Votre médecin et les professionnels de santé qui vous entourent peuvent vous conseiller pour maintenir au fil du temps une alimentation équilibrée qui vous convienne.

Haut de page

Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin