Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
Le diabète
Accueil > Le diabète > Mieux vivre au quotidien > Vie pratique > Diabète et vie professionnelle

Diabète et vie professionnelle

Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 17 avril 2014

L’essentiel

  • Le diabète est une maladie qui se caractérise par un excès de sucre dans le sang (ou hyperglycémie), et qui nécessite une prise en charge et un suivi régulier.
  • Il est conseillé de signaler son diabète à son médecin du travail. Celui-ci pourra vous aider à prévenir des difficultés éventuelles dans votre vie professionnelle.
  • Si nécessaire, les personnes ayant un diabète ont la possibilité d’accéder à la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé.

Le diabète est une maladie dans laquelle le sucre (glucose) apporté par les aliments reste dans le sang au lieu de pénétrer dans les cellules pour y être transformé en énergie ou stocké.

Le traitement du diabète a pour objectif de contrôler la glycémie et de la maintenir dans les limites les plus proches des objectifs définis avec votre médecin. Au cours du traitement, il arrive dans certaines situations que le taux de sucre dans le sang (glycémie) devienne trop bas et soit à l’origine d’un épisode d’hypoglycémie qui agit parfois sur la vigilance.

Certains emplois ou postes de travail peuvent demander des aménagements en cas de risque d’hypoglycémie répétée ou sévère.

1. Le rôle du médecin du travail

Il est recommandé de parler de votre diabète à votre médecin du travail. Toutefois, il n’y a pas d’obligation légale à le lui déclarer.
Le rôle du médecin du travail est de protéger votre santé dans le cadre de votre activité professionnelle et de prévenir les difficultés qui pourraient survenir.

Il donne son avis sur votre aptitude à occuper un poste donné. Pour estimer si le poste vous convient, il prend notamment en compte le risque lié à la survenue d’un épisode d’hypoglycémie sévère ou répétée et l’existence d’autres complications pouvant gêner votre activité.

Si nécessaire, avec votre accord, le médecin du travail peut intervenir auprès de votre employeur pour réaliser des aménagements permettant la poursuite de l’activité professionnelle dans les meilleures conditions.
Toujours avec votre accord, il peut prendre contact avec votre médecin pour vous aider à gérer votre diabète dans le cadre de votre activité professionnelle.

Qu’est-ce que l’hypoglycémie ?

L’hypoglycémie correspond à une glycémie trop basse. Elle peut se produire dans certaines situations lorsque l’on est sous traitement antidiabétique (un repas non pris ou plus léger que d’habitude, une activité physique plus intense, un stress ou une fatigue importante...)

Elle peut être corrigée dès les premiers symptômes en se resucrant.

Par contre, une hypoglycémie sévère peut entraîner des symptômes plus graves comme une baisse de vigilance. C’est pour cette raison que certains postes sont parfois contre-indiqués en cas de diabète, comme par exemple les métiers du bâtiment, un travail sur des machines dangereuses ou en hauteur, un poste isolé.

Si vous avez des difficultés dans votre activité professionnelle, n’hésitez pas vous adresser à votre médecin du travail pour obtenir des d’informations, mais aussi aux instances représentatives du personnel de votre entreprise, à une assistante sociale ou à une association de patients.

Haut de page

2. Le rôle de l’entourage sur votre lieu de travail

Il n’y a aucune obligation à informer votre employeur ou vos collègues que vous avez un diabète.
Par contre, il peut être conseillé d’en parler avec une personne qui travaille avec vous, en qui vous avez confiance et de lui expliquer quelle aide elle pourrait vous apporter si nécessaire.
Par exemple, en cas d’hypoglycémie sévère sur le lieu de travail, cette personne pourra agir selon les explications que vous lui aurez fournies : vous rassurer, vous aider à vous "resucrer" ou joindre un professionnel de santé si nécessaire.
Il peut être utile de lui indiquer à l’avance où trouver facilement le numéro de téléphone de votre médecin ou les numéros d’appel d’urgence.
Il est également conseillé de garder toujours sur vous la liste des traitements que vous prenez.

Haut de page

3. La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé

Les personnes ayant un diabète ont la possibilité de demander la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé. Cette reconnaissance ne concerne pas que le handicap visible, mais aussi toutes les maladies chroniques à l’origine de fatigue, d’effets indésirables liés au traitement ou d’arrêts de travail répétés... Ces situations peuvent gêner la vie professionnelle ou la recherche d’un emploi.

La demande de dossier se fait auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Elle est étudiée par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDPAH).

Il n’est pas obligatoire d’informer son employeur que l’on a obtenu la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé.

Cette reconnaissance peut être nécessaire pour protéger un emploi, par exemple en favorisant l’adaptation d’un poste de travail ou l’accès à des formations, ou pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour une recherche d’emploi.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site service-public.fr.

à retenir

Le diabète n’empêche pas d’avoir une activité professionnelle.
Il n’y a aucune obligation d’en informer son employeur ou ses collègues.
Il est recommandé d’en parler au médecin du travail.
Celui-ci vérifie que votre poste est adapté à votre situation et peut aussi vous aider à prévenir les difficultés qui pourraient survenir.
La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé peut vous aider à maintenir votre activité professionnelle ou à rechercher un emploi.

Haut de page
Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin