Revenir à la page d'accueil d'ameli-sophiasophiaPour mieux vivre avec une maladie chronique
Le diabète
Accueil > Le diabète > Mieux vivre au quotidien > Vos interlocuteurs > Votre médecin traitant > Surmonter ensemble les hauts et les bas du diabète
Votre médecin traitant
Imprimer Envoyer à un ami FacebookTwitterGoogle +
Mis à jour le 06 juin 2014

Surmonter ensemble les hauts et les bas du diabète

"Dans la vie il y a des hauts et des bas" constate, philosophe, le docteur Michel Till.

Pour ce médecin généraliste, les moments de lassitude, de découragement ou d’inquiétude sont des phénomènes courants et fréquents parmi les patients qui ont un diabète.

Le témoignage de son expérience auprès de ses patients.

Les petits "coups de blues" liés au diabète surviennent, par exemple, à l’égard du traitement ou de la difficulté à équilibrer la glycémie.

Ils peuvent aussi avoir des raisons insoupçonnées. Ainsi parfois, l’attention des proches et des soignants renvoie-t-elle au patient une image dépréciée de lui-même. "Il n’est pas facile de se voir dans le regard des autres comme un malade, une personne qui ‘doit faire attention’" observe le médecin.

Face à l’insuline : dédramatiser

Ces "coups de blues", le docteur Till les observe lorsque se pose la question du passage d’un traitement du diabète par médicament à un traitement par piqûres d’insuline.

"Dans cette situation, il est naturel de s’interroger. Le médecin traitant intervient alors aussi pour dé-dra-ma-ti-ser. L’insuline peut alléger le traitement du diabète. Elle peut être plus efficace pour l’équilibre de la glycémie" décrypte le médecin lyonnais.

Le diabétologue, le médecin traitant et l’infirmière, qui accompagnent le patient lors des premières injections, savent "déminer" certaines craintes, comme celle de l’aiguille ou certaines idées préconçues et négatives.

"Les personnes pensant qu’en prenant de l’insuline, elles ne pourront plus vivre qu’à proximité d’un réfrigérateur sont nombreuses" illustre le docteur Till. Une fois le traitement instauré, les craintes des patients s’estompent fréquemment."Équilibre glycémique aidant, il s’ensuit un ‘plus’ pour la qualité de vie qui rejaillit sur le moral du patient."

Face aux "coups de mou" : bouger et oser parler

Pour ce médecin de famille, l’activité physique, pratiquée régulièrement et si possible à plusieurs, participe d’autant mieux à l’équilibre du diabète qu’elle permet également de canaliser les "jours sans" de ses patients et de ne pas rester seuls.

"La marche, le vélo mais aussi l’aquagym ont des vertus anxiolytiques.C’est-à-dire qu’ils contribuent à apaiser les petites angoisses" conseille-t-il.

Dans tous les cas, ces difficultés peuvent être surmontées, en n’hésitant pas à en parler avec son médecin mais aussi avec son entourage.

"À cet égard, les infirmiers-conseillers en santé peuvent offrir un renfort de poids à mes patients. Ensemble, ils peuvent trouver des solutions pour faire face aux ‘petits coups de mou’ de l’existence et aux difficultés liées au diabète" conclut Michel Till.

Médecin de secteur 1, de secteur 2 : quelle différence ?

Un médecin de secteur 1 pratique les tarifs officiels fixés en accord avec l’Assurance Maladie. Un médecin de secteur 2 fixe lui-même ses honoraires. La différence par rapport au tarif officiel n’est pas remboursée par l’Assurance Maladie. Pour les médecins généralistes de secteur 1, le tarif de consultation est de 23 €.

> Pour en savoir plus sur les tarifs : consultez le service ameli-direct.fr

Haut de page
Aller plus loin avec sophia

Avec sophia, l'Assurance Maladie m'accompagne pour mettre en pratique les recommandations de mon médecin traitant en m'apportant : 

  • de l'information, des témoignages et conseils
  • le soutien par téléphone d'un infirmier-conseiller en santé

> En savoir plus sur le service sophia

HON CodeCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici
Les autres sites de l’Assurance MaladieAmeli.fr : je m'informe sur mes droits et mes démarchesMon compte : je consulte mes remboursement et j'effectue mes démarchesAmeli-santé.fr : Ma référence en information santé
popin